JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


DISCHARGE : punk attitude remastérisée. Ca va saigner !

Publié le 24 Mai 2007, 06:18am

Catégories : #VIEUX MACHINS

Image:Discharge 1981.jpg 


 
Suite à un très bon article sur Johnny Thunders, l'un des oubliés du punk, chez THOM le "golb" , j'ai eu envie de ressortir mes trois disques de Discharge : HEAR NOTHING SEE NOTHING SAY NOTHINGNEVER AGAIN [une compilation de EPs] / WHY

Une éternité que je ne les avais pas écoutés. Je dois vous avouer avoir laissé tombé le punk depuis déjà quelques années pour d'autres contrées musicales. Histoire de ne pas faire les choses à moitié, plutôt que d'écouter les originaux de mes trois albums, je suis parti à la recherche (et j'ai trouvé) de leurs rééditions récentes, truffées de bonus. Je vous laisse imaginer le bonheur de Madame ...

Allez, un peu d'histoire.

Discharge est donc un vieux groupe de "hardcore" anglais pas forcément très connu à l'extérieur du cercle des fans purs et durs de ce style de musique (si si, j'étais fan il y a 16 ou 17 ans !) mais très souvent cité comme l'une de leurs influences majeures par des artistes tels que Metallica et Anthrax

Autant vous le dire dès à présent, leur musique n'a strictement rien d'original, le groupe est simplement l'un des groupes de punk-rock les plus violents de la perfide Albion. Bref, du bruit pour du bruit. Mais comme les musiciens n'ont jamais essayé de passer pour des génies (qu'ils ne sont pas, de toutes façons), je dois bien admettre que, même si elle dégage donc une violence parfois assez inouie (pour mes oreilles désormais habituées à des choses beaucoup plus calmes et mélodiques), la redécouverte de ces albums m'a agréablement permis de me défouler. Voilà, c'est ça, peut-être, tout simplement (en plus du message social important à l'époque de l'ère Thatcher, bien sûr), le but de leur musique : se défouler !


Why


Formé en 1977, le groupe fut le premier signataire, fin 1979, du tout nouveau label Clay Records et enregistra, entre mars 1980 et fin 1981, plusieurs EP et singles : REALITIES OF WAR / FIGHT BACK / DECONTROL / WHY / NEVER AGAIN (qui se classa aux environs de la 60ème place des charts pop britanniques). 




Tous ces morceaux seront regroupés en 1984 grâce à la compilation NEVER AGAIN (à ne pas confondre avec l' EP du même nom).



En 1982, Discharge enregistra son premier album, le séminal HEAR NOTHING, SEE NOTHING, SAY NOTHING qui se classa dans le Top-40 et permit au groupe de partir en tournée aux USA. 

Au retour de la tournée américaine, Discharge, sortit de nouveaux singles et EP, avant de publier leur deuxième véritable album, GRAVE NEW WORLD en 1986, et , miné de l'intérieur par d'incessants changements de personnel, sombra dans l'oubli du grand public (si ce n'est pour des tournées leur permettant de jouer le vieux matériel) quelques années durant.

Live at City Gardens, NJ


Et pourtant, "professionnellement" parlant, l'influence de Discharge continuait à être très importante.  Motivés par leurs pairs, les musiciens décidèrent donc de reprendre la route des studios afin d'enregistrer MASSACRE DIVINE en 1991, puis SHOOTING UP THE WORLD en 1995. 

   Shootin' Up the World

Le groupe original de 1978 se reforma fin 1996 pour de longues tournées.
 
Live Nightmare Continues

A cette époque, un album hommage, sobrement intitulé DISCHARGED, fut publié pour célébrer l'immense influence évoquée un peu plus haut. De même, il est à noter que l'album de Metallica, COLLECTION GARAGE INC, renferme pas une, mais deux (!) adaptations issues du répertoire de Discharge, à savoir Free speech for the dumb et The more I see.

Embarqué dans de longues tournées, le groupe ne publiera pas de nouvel album avant 2002 et l'éponyme DISCHARGE.

State violence, state control





Realities of war 


Commenter cet article

Thierry 27/05/2007 00:21

Bonsoir Thom, Pour les jeunes, mieux vaut effectivement un bon vieux punk franc du collier qu'un Marilyn Manson plutôt malsain. Quoique, nous on a bien connu Kiss ou Alice Cooper ;-)Bonsoir SysT, eh oui, ça fait du bien parfois, de dépoussiérer la cage à miel !Bonsoir Belette, pas trop d'abus, chez Jeff, j'espère !

Isa 26/05/2007 11:45

ooooo... c'est trop speed pour moi ça, lolBonne journée Thierry, bizz

Belette 25/05/2007 22:09

J'ai tout écouté! ... et ben, ça fait du bien quand ça s'arrête. Après je suis allée me rafraîchir chez Jeff. Bonsoir Thierry

DUKE 25/05/2007 15:11

Exact c'est Freddie.Très peu connu sur le Vieux Continent.
Jouis bien de ton we.
Amicalement.
Duke

systool 25/05/2007 14:12

Eh oui, on peut être à la fois sensibles au jazz et au blues, mais toujours apprécier de se taper un bon gros album de hardcore punk de temps en temps ;-)SysT

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents