JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


RUBY BRAFF : jazz, swing et dixieland

Publié le 25 Mai 2007, 06:21am

Catégories : #JAZZ - BLUES - RHYTHM 'N' BLUES



Ruby Braff, de son vrai nom Reuben Braff est né à Boston, Massachussets en 1927. Il fut l'un des joueurs de cornet les plus réputés du mouvement swing / Dixieland. Personnellement, je peux l'écouter des heures durant, je ne m'en lasse pas !

Dès la deuxième moitié des années 40, il se fit connaître sur les scènes de sa ville natale, en jouant avec Pee Wee Russell et Edmond Hall


Hustlin' and Bustlin'

En 1953, après un déjà formidable HUSTLIN' AND BUSTLIN' réalisé en 1951, il déménagea à New York où il n'eut aucun mal à jouer pour divers groupes de Dixieland, très importants localement. 

Cette célébrité frémissante lui donna alors l'occasion d'enregistrer en tant que leader pour le label Vanguard et également de travailler avec Vic Dickenson. C'est d'ailleurs son travail avec ce dernier qui  lui permit de gagner véritablement les faveurs et l'attention dévouée du public jazz. 

Se positionnant entre les boppeurs et le mouvement "revivalist", Ruby Braff mena alors une carrière exemplaire et son jeu lyrique, expressif, reconnaissable entre 1000 dès la première seconde et parfois ponctué de soudaines explosions, l'amena à enregistrer, jusqu'à la fin des années 50, d'excellents albums en compagnie de musiciens aussi distingués que Buck Clayton, Mel Powell, Bud Freeman, Benny Goodman ....

Malgré ces formidables réussites, les années 60 ressemblèrent à une traversée du désert pour le musicien dont le jeu, toujours très inspiré Dixie, était alors considéré comme complètement passé de mode, voire ringard. Il eut néanmoins l'occasion de jouer avec le Newport All-Stars de George Wein et de se produire lors de nombreux festivals de jazz.


Ruby Braff with Buddy Tate & the Newport All Stars  Hear Me Talkin'

 Notons qu'en 1967, il enregistra, dans une indifférence quasi-générale, l'exceptionnel HEAR ME TALKIN'.

   The Grand Reunion 

Le succès revint au début des années 70, notamment en 1972, grâce à une association avec le pianiste Ellen Larkins et en 1973, avec le guitariste George Barnes.


In the Wee, Small Hours in London and New York    Me, Myself & I


Sa popularité retrouvée, Ruby Braff s'évertua alors à multiplier les expériences au sein de nombreuses petites formations, notamment avec Ellis Larkins, donc, mais aussi avec Dick HymanScott Hamilton, ..., et resta ainsi l'un des plus actifs et talentueux musiciens de jazz "grand public" jusqu'à sa disparition en 2003. 


  Calling Berlin, Vol. 2



Just you, just me (avec Pee Wee Russell)




Avalon (avec, entre autres, Gene Krupa & Lionel Hampton)




   

Ruby ici, en compagnie de son complice Dick Hyman, tous deux auteurs du monumental MUSIC FROM MY FAIR LADY

Music From My Fair Lady

Commenter cet article

JB 27/05/2007 14:03

je connaissais pas vraiment...pas mal du tout  l'association avec hampton et Pee Wee..ciao

Eric LOW 27/05/2007 09:43

salut Thierryne me fais pas confiance car j'ai 1 douteje sais que Armstrong avait 1 2nd trompette vers la fin pour lui suppléer en douce, mais je ne sais + si c'est Rudy Braff ou 1 autre dont le nom m'échappe

Thierry 27/05/2007 00:23

Bonsoir Eric, je ne connais pas du tout cette anecdote de la doublure d'Armstrong. Il faudra que j'aille vérifier, mais je te fais confiance !Bonsoir Belette, bon dimanche à toi également.

Belette 26/05/2007 22:03

Bon dimanche et chantons sous la pluie

Eric LOW 26/05/2007 09:22

il me semble qu'à 1 époque il était la "doublure" d'Armstrong en concert quand celui-ci ne pouvait + trop souffler ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents