JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


JIMMY CLIFF : Struggling man (1972)

Publié par Thierry sur 21 Juillet 2007, 11:37am

Catégories : #MUSIQUES DU MONDE

En cette période estivale et juste avant de partir en vacances pour une semaine, je vais vous présenter un de mes disques de ska / reggae préférés, à savoir STRUGGLING MAN de Jimmy Cliff, publié en 1972, un des albums 5 étoiles indéboulonnables de mon TOP-50 personnel.



Pour le grand public, Jimmy Cliff est essentiellement l'homme de 3 ou 4 succès "mondiaux", l'inégalable Many Rivers To Cross (1970) et les joyeux mais peu glorieux Reggae Nights, We are the one & I can see clearly now (années 80 et 90).

Constat très limitatif pour un musicien en activité depuis déjà 45 ans ! 

Je vous l'accorde, ses années d'or se situent bel et bien dans les années 70, les 3 dernières décennies ne présentant que très peu d'intérêt musicalement parlant.

En 1972, cela fait donc déjà 10 ans que le jeune Jimmy Cliff fait de la musique professionnellement. Il a en effet signé son premier contrat en 1962, à l'âge de 14 ans, pour le label de Leslie Kong, Beverley.

1972 ... Année charnière et difficile pour l'artiste puisqu'il doit désormais voler de ses propres ailes après le décès, quelques mois plus tôt, de son mentor, producteur et ami Leslie Kong.

STRUGGLING MAN est donc le témoignage du combat mené à cette époque par Cliff qui essayait alors de se sortir d'un profond sentiment de perte et de paralysie (magnifiquement exprimé dans un précédent single, le mélancolique Sitting in limbo) et de se trouver une nouvelle orientation musicale. 

Grâce à des titres tels que Better days are coming, Sooner or later, Let's seize the time et Come on people, il tente de renouer avec son optimisme habituel.



La nostalgie qui se dégage de Good, good old days nous montre néanmoins que Jimmy Cliff ne peut complètement refermer la porte sur son passé. De même, When you're young nous présente un artiste ayant perdu ses espoirs de jeunesse, en pleine désillusion. 

Et pourtant ... si STRUGGLING MAN est effectivement réalisé à l'un des moments les plus bas de la vie du musicien, le destin, capricieux comme pas deux, dès l'année suivante, en 1973, grâce à la sortie américaine du film THE HARDER THEY COME (avec Jimmy en acteur principal) lui permettra de connaître quelques temps durant une énorme popularité.  

C'est en tout cas l'intensité du combat du chanteur en ces moments troubles de son existence, sa confusion et sa douleur qui conférent à STRUGGLING MAN toute son émotion brute, son humanité et son honnêteté. 

Cet album est pour moi le sommet de la carrière de Jimmy Cliff. Transcendant les genres, STRUGGLING MAN n'est pas qu'un album de ska / reggae semblable à des milliers d'autres, il a sa propre personnalité, bien plus que n'importe quel album de Bob Marley qui ne sont, finalement, que des collections (au bon sens du terme !) de singles.

Paradoxalement, cet album très personnel, album du coeur comme on en fait plus, en dépit de son très faible retentissement commercial est  certainement l'une des galettes les plus "universelles" des années 1970, véritable sommet que Jimmy Cliff ne parviendra jamais à dépasser.

S'il est à parier que Jimmy Cliff n'a pas que des bons souvenirs de STRUGGLING MAN, ce dernier est néanmoins l'un de ses albums qui aura le mieux résisté à l'impitoyable passage du temps.

Universel et intemporel, je vous dis. 


Bonne écoute ...


Sooner or later 

Better days are coming 

Good good old days 

Come on people 

et ma petite préférée ...

Can't live without you (avec les plus beaux "lalala" du monde)

Allez, je ne résiste pas au plaisir de vous présenter trois autres bijoux du petit Prince du reggae :

Many rivers to cross




The harder they come




You can get it if you really want




A BIENTÔT ...

Commenter cet article

Thierry 30/12/2009 00:27


Bonsoir Serge, de vraies bonnes chansons, quand Jimmy Cliff n'était pas encore devenu une sorte d'auto-parodie.
Ce disque est assurément un grand disque, malheureusement trop souvent (facilement) méprisé.


Serge 29/12/2009 19:24


Bravo! Cet album je l'avais acheté en Guadeloupe à l'époque de sa sortie. Effectivement un chef d'oeuvre incontournable! Passera à travers les barrières tu temps. Notamment Let's Seize the time...


Thierry 02/08/2007 09:37

Le message précédent est bien entendu signé "Thierry". Je n'avais pas vu que Madame avait changé l'identifiant !  :-)A ce propos, coucou Ma Chérie, Merci de ton message. Qu'y répondre ? Si ce n'est que je t'aime également très fort. Bon courage au travail et merci pour tout.A tout à l'heure ! Bisous...

graguette 02/08/2007 09:30

Bonjour à tous !G.T. -- > Même si j'aime beaucoup le reggae et le ska, je comprends ton rejet ! Pendant de longues années, j'étais capable d'écouter cette musique, uniquement à petites doses et surtout ... uniquement en été ! eureusement, de puis, j'ai consulté, j'ai pris mes médocs, et maintenant je peux me gaver à longueur d'année :-) @++Eric --> Même réponse que pour G.T. Je dois néanmoins préciser que le nom du médoc c'est sarkoproragga. @++Christian --> A ton service ! De bien grands noms que tu cites là. J'ai pris plaisir à en réécouter une bonne partie début juillet. Ca fait du bien quand dehors la pluie tape contre les vitres. A bientôt !Duke --> Merci beaucoup de ton passage. Désolé d'être un peu beaucoup absent ces temps-ci ! @++

graguette 01/08/2007 14:47

Coucou mon amourUn petit tour sur ton site et te dire que j'adore ce que tu fais, ce que tu es et toutes les belles choses que tu me fais découvrir tous les jours à tes côtés. Sache que notre mariage et l'une des plus belles choses que j'ai faite dans ma vie grâce à toi. Je t'aime gros bisous

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents