Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Présentation

Samedi 31 mai 6 31 /05 /Mai 00:02


Sortie : 1956 (Columbia)
Découverte : fin 1998 (emprunt bibliothèque)

Pour commencer le week-end en douceur, j'ai eu envie de vous présenter l'album qui m'a ouvert les portes du jazz.

Dix ans, déjà ...

Lors de ma première rencontre avec ce monument, j'avais un peu plus de 25 ans et je ne connaissais pratiquement rien au jazz, alors bien plus attiré par le grunge, le rock indé américain, la Beastie Boys attitude, Neil Young et ses dérivés...

Blue Rose était "mon" premier album de Duke Ellington. Rencontre placée sous le signe du hasard.

Hasard car, en effet, pour la petite anecdote, je dois vous avouer avoir emprunté ce disque uniquement par la grâce de la présence "au générique" de Rosemary Clooney, tante de George Clooney de son état.



Hasard heureux qui allait avoir des conséquences très importantes sur mon rapport à la musique puisque c'est par ce disque que je m'ouvrais véritablement au jazz, me permettant ainsi de m'affranchir progressivement (à des niveaux divers) des autres styles musicaux évoqués plus haut et pour lesquels je commençais à ressentir une lassitude certaine.

Je ne saurai vous expliquer pourquoi j'ai littéralement fondu pour ce disque de jazz, certes à la beauté, à la classe et à la fraîcheur extrêmes, mais d'un classicisme confondant et rassurant.

Lassitude du grunge & co ? Le côté apaisant et hors du temps de Blue Rose ? L'ambiance Woody Allen dont j'étais en train de découvrir les films ?

Mystère ... et magie du moment.

Toujours est-il que depuis, le jazz, essentiellement classique  (d'avant 1970), fait  partie intégrante de ma vie. Et même si j'en ai écouté un peu moins ces derniers mois, le jazz reste pour moi l'expression musicale la plus importante, la plus vive et la plus novatrice du siècle passé.

Allez, trève de blablas, je vous laisse en compagnie de Blue Rose et de ses prestigieux interprètes.



Noter ce disque reviendrait à faire injure à Duke Ellington, il n'y a pas de déchet chez Sir Duke.

Tracklist (réédition de 1999) :
Hey baby
Sophisticated Lady
Me and you (vidéo 1)
Passion flower
I let a song go out of my heart
It don't mean a thing (if it ain't got that swing)
Grievin' (vidéo 2)
Blue rose
I'm checkin' out, goombye (vidéo 3)
I got it bad (and that ain't good) (clic)
Mood indigo
If you were in my place (what would you do ?)
Just a-sittin' and a-rockin'

Bonne écoute !

Me and you





Grievin'




I'm checkin' out, goombye

Par Thierry - Publié dans : JAZZ, BLUES, RHYTHM 'N' BLUES
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

dès qu'il y a du Duke Ellington je suis chez moi !
comme tu dis : on ne note pas le Duke !
1 bémol : si j'aime bien R. Clooney dans ses duos avec B. Crosby elle n'est vraiment pas à la hauteur avec le Duke
c'est moins décevant dans "I got it bad..." mais si loin de la version avec Ella Fitzgerald & le vibrato de Hodges !
Commentaire n°1 posté par Eric LOW le 01/06/2008 à 11h09
Salut Eric, tu es le bienvenu chez toi !

Je ne connais malheureusement pas les duos Clooney / Crosby et ne peux donc comparer.
Je vais essayer de trouver ces enregistrements. 
Je ne risque en tout cas pas d'être déçu : j'aime Rosemary Clooney, tout simplement.

Bon dimanche ! 
Commentaire n°2 posté par Thierry le 01/06/2008 à 14h22
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés