Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Présentation

Lundi 16 juin 1 16 /06 /Juin 00:01




John Hiatt ...
J'aime presque tout de lui : ses années 70, ses années 90 et ses années 2000. Malheureusement, comme beaucoup d'artistes dont la carrière s'étale sur 4 ou 5 décennies, les "eighties", et leur affreuse production gâchant nombre de très belles chansons (quand jouées en acoustique), ne l'ont pas épargné.


Sortie :
1974
Découverte :
2001 (grâce à la réédition)

Hangin' around the observatory est le premier album, sous son propre nom (après avoir entre autres participé au deuxième album de White Duck, In season, paru en 1972), d'Hiatt, âgé alors d'à peine 22 ans, un disque de country-rock sans accroc, qui "déroule" avec élégance ses chansons les unes après les autres, un disque comme il en paraissait tant dans les années 1970.



Si Hangin' around the observatory n'est pas le meilleur album de l'artiste, loin s'en faut ..., il nous présente des compositions de très haut niveau telles que la chanson-titre, Sure as I'm sittin' here et Wild-eyed gypsies, évoquant par instants d'éminents collègues tels que Randy Newman ou Van Morrison.

De son écoute, on ressort avec l'impression d'un album très généreux, foisonnant d'idées mais un peu trop "gourmand" et naïf.

Fort heureusement, Hiatt ne se prend pas au sérieux et parvient à insuffler à ses chansons le recul nécessaire, ce qui lui permet d'éviter de passer pour un simple imitateur maladroit, et par là-même de nous offrir un album, certes maladroit, mais qui s'écoute presque de bout en bout avec une très grande limpidité.

... presque ?

En effet, en plus de ses défauts de premier album, j'ai un peu de mal avec Ocean, le dernier morceau de l'enregistrement qui, au gré de mes humeurs, peut parfois s'avérer un peu trop grandiloquent.

Mais peu importe, John Hiatt allait nous revenir très rapidement, et en grande forme, s'il vous plait, dès 1975 avec Overcoats et confirmerait ainsi qu'il serait un jour un grand nom de la chanson américaine. 

Tracklist :
Maybe Baby, Say You Do
Whistles In My Ears
Sure as I'm sittin' here
Rose
Hangin' around the observatory
Full Moon
Wild-eyed gypsies
It's All Right With Me
Little Blue Song For You
Ocean
 

 



Sortie :
1975
Découverte :
2001 (grâce à la réédition)

Overcoats ...

Qu'en dire, sinon que sorti, à peine un après Hangin' around the observatory, il est, dixit mes oreilles,  le premier "chef d'oeuvre" hiattien.

En effet, beaucoup plus cohérent que son prédécesseur , il ne présente aucun temps faible et si quelques touches musicales évoquent toujours ici et là les univers de Randy Newman et Van Morrison, on se surprend désormais à discerner les influences de Tom Waits et Bob Dylan.

Avec de telles influences et une chanson dont on pourrait traduire le titre en J'ai tué une fourmi avec ma guitare,  est-il possible de faire un mauvais disque ?

La réponse en musique... avec l'un des meilleurs enchaînements de chansons des années 70 (Overcoats / I want your love inside of me) et le dylanien Motorboat to Heaven.

Tracklist :
One more time
Smiling in the rain
I'm tired of your stuff
Distance
Down home
Overcoats
I want your love inside me

I Killed an Ant With My Guitar
Motorboat to Heaven

The Lady of the Night

Par Thierry - Publié dans : VIEUX MACHINS
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés