JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


Lurlean Hunter : Stepping out (1958)

Publié par Thierry sur 30 Juillet 2008, 20:53pm

Catégories : #JAZZ - BLUES - RHYTHM 'N' BLUES




Découvert au hasard de navigations internet quelque peu prohibées en mars dernier, Stepping Out (1958) de Lurlean Hunter n'est pas un album sur lequel on disserte des heures durant. Tout discours est inutile. On l'écoute... religieusement, un verre de sa boisson préférée à la main.

Quitte à jouer au vieux c**, la musique, c'était globalement quand même plus beau avant !
(Je ne parle pas de créativité, de technicité ou quoi que ce soit. Je parle simplement de beauté.)



Ce disque est SUPERBE,  je le place sans la moindre hésitation tout en haut de mon panthéon personnel du jazz vocal, très très près du Something Nice (1961) d'Etta Jones qu'il me faut absolument vous présenter un de ces jours.



Ces deux disques devraient en tout cas être labellisés "patrimoine de l'humanité" par l'UNESCO ! Et sur le champ, s'il vous plait ...





Allez, cadeau, je vous propose l'album dans son intégralité ...
Excellente écoute !


Commenter cet article

Thierry 06/08/2008 23:37

Salut Eric, sûr que Cinquante Centimes fait du bon biz ! Quand je parlais de sa conscience, c'était pour dire que j'espérais qu'il avait "conscience" justement qu'il participait à l'abrutissement général d'une voire deux ou trois générations ...@++

Eric LOW 04/08/2008 19:20

à mon avis la conscience de Cinquante Centimes ne lui dit rien de particulier sinon qu'il fait du bon bizness& des comme ça y'en a eu tout au long de l'histoire du jazz depuis ses débutsmais je rpéfère le jazzquant à cette chanteuse que tu me fais découvrir je trouve qu'elle est très agréable à écouter !

Thierry 31/07/2008 22:19

Tu me rappelles un sujet de débat lancé sur mon ancien blog et dont Eric Löw (L'art se nique) a ré-évoqué il y a quelque jour. La "contradiction" entre une "belle" musique pendant une époque loin d'être évidente pour les "minorités" et une musique d'une laideur absolue (parlerai-je du rap et du R&B graisseux ? OUI) à notre époque un peu plus "tolérante"  Je ne comprendrai jamais comment de tels talents (à une époque pourtant bien plus rude au quotidien) a pu donner naissance à tous ces déchets musicaux ...Qunad 50Cent se regarde dans le miroir le matin, je n'ose même pas imaginer ce que sa conscience doit lui dire !

saab 31/07/2008 07:44

Hello Thierry,Je suis d'accord avec toi, la musique semble plus "pure" je ne sais pas si le terme convient mais rien ne semble calculer, les enjeux n'étaient pas les mêmes il faut dire, aujourd'hui l'industrie musicale se croit en "crise" et tout le monde devient suspicieux dès la sorit ed'un cd ;-) est-ce commercial ou non, pourquoi cette direction artistique, etc. bref pas évident de reconnaître le "vrai" talent. Quand j'entends les extraits que tu proposes il y a une spontanéité et une naiveté que l'on a difficile à repérer à l'heura actuelle.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents