JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


Johnny Bristol : Hang on in there baby (1974)

Publié par Thierry sur 4 Août 2008, 06:08am

Catégories : #SOUL - FUNK - RHYTHM 'N' BLUES



Hang on in there baby est le premier album solo de Johnny Bristol.

A son écoute, on pourrait le qualifier d'opportuniste tant sa musique, sa voix et sa production évoquent deux grands noms de la musique noire américaine de l'époque, Bill Withers et ... Barry White.

Si la ressemblance est évidente et très certainement voulue, le talent de Johnny Bristol n'est néanmoins pas à remettre en question. Il avait en effet travaillé la décennie précédente pour le label Motown, dans l'ombre des plus grands (Norman Whitfield, Holland-Dozier-Holland) et avait ainsi participé à la création, en tant que producteur, compositeur, chanteur, de plusieurs dizaines de grands succès de la maison de disques de Detroit. 

Nous pourrions citer en exemple les célébrissimmes Ain't No Mountain High Enough et Your Precious Love de Marvin Gaye & Tammy Terrell, Someday We'll Be Together de Diana Ross & The Supremes, ainsi que de nombreuses autres chansons enregistrées par Edwin Starr, David Ruffin, Smokey Robinson & the Miracles, Gladys Knight & the Pips, Jr. Walker & The All-Stars, ...

Rien que ça !

Johnny Bristol quitta Motown en 1973, passa quelques mois chez Columbia durant lesquels il trouva le temps de produire l'un des meilleurs disques de Boz Scaggs, Slow dancer, avant de signer chez MGM qui lui donna la possibilité de se lancer en solo dès 1974 avec  Hang on in there baby.

A l'époque, Barry White régnait en maître incontesté sur la musique soul américaine grâce à des classiques tels que Love's Theme, Can't Get Enough of Your Love Babe et You're The First, The Last, My Everything

Il n'est donc guère étonnant qu'avec une production et une orchestration très proches, Hang On In There Baby soit  à son tour devenu un très gros succès (dans le TOP-10 pop). Succès amplement mérité tant ce disque comporte de  petits classiques soul "instantanés", symboles de l'époque bénie où le rap n'avait pas encore pollué l'industrie musicale.

Johnny Bristol enregistrera d'autres très bons disques jusqu'au milieu des années 1990s (il décédera en 2004), mais sans jamais renouer avec le succès de Hang on in there baby.

Recette éprouvée, certes, mais diablement efficace et agréable si, tout comme moi, vous appréciez la soul de chambre à la Barry White...

Excellente écoute !




En images qui bougent, Hang on in there baby

 


Si vous avez aimé Hang on in there baby , voici quelques albums vers lesquels vous pouvez vous précipiter sans la moindre hésitation !

1975
Feeling The Magic
1976 Bristol's Creme

1978
Strangers
1981
Free To Be Me

Commenter cet article

Thierry 06/08/2008 23:35

Bonsoir Jean-Paul, tout à fait d'accord avec toi ! Je n'avais pas pensé au Rock the Boat de Hues Corporation, mais c'est tout à fait vrai.Allez, je lance mon "C'était mieux avant quand même !" du soir ...Amicalement, Thierry

jean-paul 06/08/2008 21:53

Bonsoir ThierryCet artiste c'est de la pure soul comme je l'aime. Bien sûr, il y a quelques similitudes avec Barry White et quelques consonnances avec Hues Corporation avec leur fameux Rock the boat mais c'est typique de cette époque et c'est si bon à écouter.AmicalementJean-paul

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents