JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


PAUL CLAYTON : Petit prince maudit du folk ?

Publié par Thierry sur 17 Août 2009, 05:56am

Catégories : #FOLK et NEO-FOLK



Paul Clayton ,
musicien folk de la scène du Greenwich Village dès les années 50, n'a jamais connu le succès qui aurait pourtant dû être le sien.

Il fut d'ailleurs, presqu'au même titre que Woody Guthrie, l'une des influences majeures d'un certain Bob Dylan qui, à son tour, marquera profondèment Paul !

"Bobby worshipped Pablo Clayton artistically," one of the folksingers from those days recalls. "And Pablo became absolutely fixated on Bobby. Bobby could talk about nothing else but Woody Guthrie, and Pablo could talk about nothing else but Bobby Dylan."  (Anthony Scudato, journaliste-biographe musical)

Fixation artistique et "amoureuse" (?) telle que Bob Dylan, selon la rumeur, aurait composé It ain't me babe afin de lever toute ambiguité quant à leur relation.

Laissons de côté tout cela et recentrons-nous sur l'essentiel : la musique !

A l'écoute des chansons de Paul Clayton, aucun doute, on touche à l'essence même du folk.
Plusieurs de ses compositions sont d'ailleurs inspirées de vieilles chansons traditionnelles.

Le folk anglais des années 60 (Bert Jansch & Co) doivent très certainement beaucoup à Paul Clayton !

Et quand vous écoutez
Go down you blood red roses


vous n'avez pas l'impression d'entendre un certain Tim Buckley ?

Who's gonna buy your ribbons when I'm gone ?
(qui aurait été plagiée par Bob Dylan pour Don't think twice, mais non puisqu'en fait déjà inspirée du traditionnel Who's gonna buy your chickens when I'm gone ?)



The maid of Amsterdam



Old stormalong



Spanish ladies



The mermaid



Saturday night at sea



Shanandoah



Santy Anna

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents