JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


ROBERT JOHNSON : Roi du Blues

Publié par Thierry sur 27 Février 2007, 23:00pm

Catégories : #BLUES

  

Né en 1911, Robert Johnson parcourt les routes du Sud  et subit de plein fouet la Grande Dépression. Il subsiste alors grâce à sa guitare qui lui permet de distraire les badauds rencontrés sur son passage. Durant ces années d'apprentissage, Robert Johnson est la proie des moqueries des deux grands guitaristes de la région, Charlie Patton et Son House. Face à cette hostilité, Robert Johnson préfère s'éclipser et part sillonner le Delta.

Quelques années plus tard, Johnson "réapparait" et fait très rapidement de l'ombre à Son House. Ses progrès avaient été si rapides que les rumeurs les plus folles commencèrent à circuler. Pour devenir virtuose aussi rapidement, une seule possibilité : avoir vendu son âme au diable. Le musicien, loin de sentir vexé par ces rumeurs, en fera même son fonds de commerce et les alimentera grâce à des titres tels que "Me and the devil blues", "Cross road blues", ...

Fort d'une renommée grandissante, il parcourt le pays, s’imprègne de tous les styles, et enregistre ses premières chansons, en novembre 1936, dans une chambre d'hôtel. Il enregistrera ses autres morceaux, dont le célèbre "Love in vain" en juin 1937. Malheureusement, il décédera très jeune, en 1938, apparemment empoisonné, alors qu'il était au seuil d'une reconnaissance publique nationale.

Son héritage, se composant des deux sessions d'enregistrements de 1936 et 1937, est encore d'actualité aujourd'hui. Les plus grands musiciens (Muddy Waters, Bob Dylan, les Rolling Stones, Eric Clapton, ...) ont repris et continuent de reprendre ses chansons, devenues de véritables classiques : "Love in vain", "Sweet home Chicago", "Ramblin' on my mind", "Terraplane blues", "Cross road blues", "Come on in my kitchen", "Kind-hearted woman", ...

Précipitez-vous dans vos médiathèques et empruntez ce disque ! 

Ah ! Ce bon vieux son, tout chaud, qui craque ...

CLIC !

Love in vain

Come on in my kitchen

Commenter cet article

Thierry 09/05/2010 00:19



Bonsoir Poplar Tunes, un disque essentiel à toute discothèque qui se respecte. Il devrait être offer avec le livret de famille lors des mariages, naissances, ...


Le son un peu "pourri" fait pour moi partie intégrante des morceaux ^^



Poplar Tunes 08/05/2010 17:11



L'intégrale de Robert Johnson : un must !


Avec un Sweet Home Chicago à vous tirer des larmes, si profond qu'on en oublie la médiocrité du son...



ralph94 11/09/2007 00:36

Que dire de plus à propose Robert Johnson ? Il EST le blues on fond du coeur de bluesman qui chante et qui joue... my god !

Oliv 01/03/2007 16:03

J'ai écouté écouter cet album, c'était très bon malheureusement je ne l'ai plus !!

Belette 28/02/2007 11:35

Bonjour Thierry, elle sont vraiment sympa ces musiques noires, j'écoute et ... plus besoin de valium !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents