JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


ROY ELDRIDGE (trompette)

Publié par Thierry sur 25 Mars 2007, 22:05pm

Catégories : #JAZZ - BLUES - RHYTHM 'N' BLUES

 

Et tout d'abord, merci à Eric LÖW ( http://ericlow.over-blog.com/ ) de m'avoir donné envie de réécouter Roy Eldridge suite à une petite "polémique" née de l'article portant sur Maynard Ferguson, autre trompettiste de talent.

Roy Eldridge, probablement l'un des trompettistes les plus intéressants et importants de l'ère du swing, n'a jamais joué un seul solo ennuyant. Constat impressionnant pour un musicien dont la carrière courut sur près de 50 ans.

Probablement moins connu du grand public que Dizzy Gillespie (dont nous reparlerons d'ici la fin de la semaine), c'est pourtant probablement lui qui fut à la source de l'inspiration du grand Diz !

Après avoir accompagné bon nombre de musiciens, dont Teddy Hill, Billie Holiday et Fletcher Henderson, Roy Eldridge eut l'occasion d'enregistrer en qualité de leader pour la première fois en 1937. Sa réputation grandissant, et aidé par le déclin créatif de Louis Armstrong,  Eldridge devint rapidement LE trompettiste jazz du moment.

Cela lui valut de jouer pendant deux ans avec le Gene Krupa's Orchestra et Anita O'Day, enregistrant au passage de grands succès tels que Rockin' chair, After you've gone, Let me off uptown et Thanks for the boogie ride (dont vous trouverez une charmante vidéo en fin d'article).

Après ces fastes années, Eldridge eut une crise de confiance lorsqu'il se sentit dépassé et moins moderne que les joueurs de bebop. Fort heureusement pour nous, il revint en grande forme au début des années 50, après un passage très remarqué en France, réalisant qu'il valait mieux être original et créatif que simplement moderne ou "à la page".

Il enregistra alors énormément pour Norman Granz dans le cadre du "Jazz at the Philharmonic" et, dès 1956, s'associa régulièrement à Coleman Hawkins. Leur prestation au festival de Newport en 1957 fut d'ailleurs un grand moment de l'histoire de ce festival !

La décennie suivante fut une nouvelle période difficile pour Roy Eldridge, les occasions de travail se faisant plus rares en dépit d'associations avec le Count Basie Orchestra et Ella Fitzgerald. Associations d'ailleurs quelque peu malheureuses pour le trompettiste qui s'y sentit pas vraiment nécessaire, plutôt dans le rôle du faire-valoir.

Dans les années 70, tout sembla aller à nouveau pour le mieux pour Roy Eldridge qui en profita d'ailleurs  pour jouer en concert de manière presque continue et enregistrer trois de ses plus beaux albums : LITTLE JAZZ & THE JIMMY RYAN ALL-STARS (1975), MONTREUX 1975 (avec Dizzy Gillespie et Clark Terry) et MONTREUX 1977, sa dernière prestation en tant que leader, alors accompagné, excusez du peu, entre autres, d'Oscar Peterson et de Niels Pedersen (par flemme, je chosis la version abrégée du grand contrebassiste !) ...

 

Seul un grave accident cardiaque survenu en 1980 l'empêchera de jouer de sa trompette fêtiche. Amoureux de la scène, il continuera néanmoins de se produire sur scène, comme pianiste et chanteur, jusqu'à sa mort en 1989, à l'âge de 78 ans.  

En conclusion de cet article, voici donc deux extraits (l'un vidéo, l'autre audio) du sublime MONTREUX 1977 .......

Perdido

 

Bye bye blackbird

 

...... et, en bonus,  la "charmante" petite vidéo que nous évoquions tout à l'heure.

GENE KRUPA ORCHESTRA, avec Anita O'Day

(apparition de Roy Eldridge à la fin du morceau)

Thanks for the boogie ride 

Commenter cet article

Eric LÖW 27/03/2007 08:56

oublié d'ajouter :
étonnant comme Eldridge à ses débuts jouait comme Armstrong !
étonnant comme Gillespie à ses débuts jouait comme Eldridge !
je crois que Eldridge est mort peu de temps après sa femme dont il n'a pas supporté la perte

Eric LÖW 27/03/2007 08:50

je connais tout ça !
tu as donc vraiement bon goût !
j'avais remarqué aussi sur Youtube les jambes de Anita !
jr vois que tu as trouvé le génial Hawkins-Eldridge qui a tourné en boucle sur ma platine disque pendant des dizaines de nuit quand j'avais autour de 20 ans : je passais des nuits à jouer aux cartes & à boire du pure malt avec mon frêre & ce disque, ainsi que le Hawkins-Ellington & le Coltrane-Ellington ont été usés jusqu'à la trame, plus tard je les ai retrouvés en cd

zappa rules 26/03/2007 01:41

Anita O'Day est malheureusement decedee en fin d'annee derniere, si je ne m'abuse ...
chouettes jambes, en tout cas !

Thierry 27/03/2007 00:19

Salut Zappa, je confirme, pour le décès d'Anita ...
Toi aussi, tu as craqué pour ses jambes ! :-)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents