JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


CAPOEIRA ET DJEMBES (Brésil / Afrique)

Publié par Thierry sur 15 Avril 2007, 20:14pm

Catégories : #MUSIQUES DU MONDE

 

Pas trop le temps de "blogger" ce dimanche !

Voici donc simplement une nouvelle petite plongée vers les passerelles existant entre le Brésil et les autres cultures. Après le Japon et la rencontre MORELENBAUM / SAKAMOTO , aujourd'hui, direction l'Afrique !

LA CAPOEIRA ... 

... est l’un des aspects les plus fascinants de la culture brésilienne. Le capoeiriste est à la fois un athlète, un danseur, un acrobate, un farceur, un comédien et un musicien. D’un point de vue historique, cela s’explique par l’extraordinaire rencontre (contrainte forcée ) entre les différentes cultures africaines sur le territoire du Brésil durant trois cents années d’esclavage. Venu d’Afrique avec leurs danses, leurs rituels, leurs fêtes et leurs chants, les esclaves ont fini par créer un rituel unique, lié à leur condition au Brésil : La CAPOEIRA.

Sous sa forme dansée, chantée et inoffensive aux yeux des maîtres et des surveillants, ce rituel était en réalité une véritable préparation au combat. Combat contre les oppresseurs pour leur liberté. Combat des plus faibles et des plus démunis contre les plus forts.

Longtemps interdite et réprimée, même après l’abolition de l’esclavage, la Capoeira ne sera autorisé par le gouvernement brésilien qu’en 1937. Elle sera enfin reconnue pour sa valeur culturelle, éducative, créative et artistique.

Elle est à présent enseigné et pratiquée, non seulement dans les écoles et dans la rue, mais aussi dans les universités, les ateliers de théâtre et de danse contemporaine, les écoles de cirque et les centres de sport au Brésil, aux Etats Unis, et depuis quelques années en Europe.Comme nous le verrons, la Capoeira dans sa forme ne ressemble à aucune autre danse, ni à aucun autre art de combat. Elle est l’art de lutter dans la danse et de danser dans la lutte.

ARTICLE EXTRAIT DE : OFFJAZZ  

DJEMBES

avec Fabio Mello, Brésilien qui est parti en Guinée pour apprendre l'art de cet instrument

Commenter cet article

Thierry 17/04/2007 00:30

Bonsoir Disch, je ne suis pas très bien bâti. Je ne m risquerai donc pas à la moindre démonstration. Tu as mille fois raisons pour Vasconcelos. Tiens, je m'en réécouterai demain matin au boulot.
Merci pour le lien !
@++

disch 16/04/2007 01:51

Ah, c' est beau la Capoiera, mais faut mieux être bien bati pour se lancer ^^.Sinon, comme joueur de Berimbau, n' oublions pas Nana Vasconcelos, génial multipercussionniste.Blog, très interressant, je me suis permis de te mettre en lien.A plus

Thierry 16/04/2007 01:20

Salut zappa, non non, ce n'est pas moi ! ;-))
Bon début de semaine !

zappa rules 16/04/2007 00:06

salut Fred, c'est toi qu'on reconnait dans la démo de capoeira ? :-)
impressionant.
Fred, enfin, je voulais dire Thierry. j'en suis resté aux îles désertes !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents