JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


ALEX CHILTON (1950-2010) : Bye Bye Big Star

Publié par Thierry sur 18 Mars 2010, 09:05am

Catégories : #AVIS A LA POPULATION



L'hécatombe se poursuit ...

Yosémite vient de m'apprendre la triste nouvelle par l'intermédiaire du tristement réussi "Ils ne passeront pas la décennie" de G.T. qui, même s'il s'est pour l'instant complètement trompé dans ses cibles, n'en tient pas moins là l'article qui devrait lui valoir le plus de commentaires au cours de la décennie, et même, vu comme c'est parti, de l'année en cours.
G.T. aurait-il passé un contrat avec la Faucheuse ? Ne l'aurait-il pas correctement honoré et toutes les disparitions de 2010 seraient-elles ainsi une revanche ?



Alex Chilton nous quitte et rejoint Chris Bell (décédé en 1978), son complice pour les (presque) deux premiers albums de Big Star.

Avec Alex Chilton disparaissent de nombreux souvenirs de ma vie musicale de jeune adulte. Comme tout le monde, je connaissais The Letter des Box Tops sans savoir qu'il en était l'interprète. Je ne l'ai appris que lorsque j'ai eu la chance de rencontrer sur ma route en 1993, l'oeuvre de Big Star   qui se résume essentiellement à trois albums parus au cours de la première moitié des années 1970s (#1 Record / Radio City et le frustrant désillusionné Third-Sister Lovers), somptueux et essentiels de par leur contenu et de l'influence qu'ils ont pu avoir sur tout un pan de la musique nord-américaine.



Si vous ne connaissez pas ces albums, ils sont en écoute libre, sur
Deezer.

Saloperie d'année noire !
Le décès de Chilton me fait vraiment quelque chose, bien plus que celui de Mark Linkous (Sparklehorse), par exemple.
Peut-être parce que je suis resté des mois, en 1993-1994, à n'écouter pratiquement que les deux premiers albums de Big Star, accompagnés des On The Beach & Tonight's The Night de Neil Young.
Ce n'était pas mes années les plus joyeuses.

Je les avais un peu oubliées et la disparition d'Alex Chilton vient me les rappeler ...

Il serait injuste de balayer d'un rapide revers de manche la carrière solo d'Alex Chilton post-Big Star (il y a toujours eu quelques (très) belles chansons ici et là), mais force est de reconnaître qu'il ne nous a plus jamais rien livré d'aussi fort que pendant l'existence du groupe.

null

2009 avait été l'année de la galaxie Big Star avec la publication du coffret Keep An Eye On The Sky et la réédition Deluxe du I am The Cosmos de Chris Bell.



Allez, je commence par le funeste ...

Holocaust :



The Ballad of El Goodo (Live 2009) :


Le regretté Elliott Smith avait repris leur très beau Thirteen :


Et, bien entendu :
The Box Tops - The Letter :

Commenter cet article

Thierry 21/03/2010 07:33


^De rien, et bonnes écoutes ! ;-)


Fanny Folk 20/03/2010 18:27


Merci pour l'info ! Je viens d'écouter, et ça se rapproche de ce que j'aime ! Et puis, tu viens de me donner envie d'écouter un peu plus de Big Star, soit dit en passant :)


Thierry 19/03/2010 06:27


Bonjour Eeguab, comme d'habitude, je t'envie d'avoir vécu cet "âge d'or". Mais bon, maintenant, il y a l'âge qui va avec ^^


Eeguab 18/03/2010 20:02


Mon âge canonique fait que j'ai acheté le single The letter,1mn 44 je crois.Mais quelle voix.Puis j'ai bien connu les suivants Neon rainbow,Cry like a
baby,Choo-choo train,I met her in church.Curieusement je ne sais rien de la carrière solo d'Alex Chilton mais je déteste voir disparaître les gens que j'ai tant posés sur mon
électrophone.


Thierry 18/03/2010 15:41


Je n'ai jamais regardé That 70s Show. Ma femme adore. Je lui transmettrai l'info.
Je ne suis pas persuadé qu'elle y goûte ! ^^


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents