JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


BALLAKE SISSOKO & VINCENT SEGAL : Chamber Music (2009)

Publié par Thierry sur 3 Février 2010, 08:48am

Catégories : #MUSIQUES DU MONDE

Ca y est ! Mon année "musiques du monde" peut enfin commencer, même avec un disque estampillé 2009 ^^.

Comme d'habitude, cela m'étonnerait que j'aille véritablement chercher en dehors des sentiers battus. J'ai en effet besoin de repères et surtout, je n'ai ni les connaissances, ni l'ecclectisme de Miss Sunalee !

Je recherche simplement l'étincelle qui va me parler, sans la moindre intellectualisation.

Et d'étincelle(s), notre disque du jour n'en manque assurément pas !



Pochette en noir et blanc pour un duo en noir et blanc ...

L'image est facile. Le cliché aussi, mais pourquoi hésiter à s'en servir quand il symbolise parfaitement la rencontre magique, expérience quasi-mystique, intime et symbiotique de nos deux musiciens (Ballaké Sissoko & Vincent Ségal), de leurs deux instruments (kora à 21 cordes et violoncelle) ?

Ballaké Sissoko est très certainement l'un des meilleurs joueurs de kora malien avec, bien entendu, l'immense Toumani Diabaté. Musicien accompagnateur, il a goûté à l'attention internationale en participant aux concerts du Taj Mahal's Kulanjan Project.

Vincent Ségal, lui, est né dans le champagne et est désormais l'un des musiciens-arrangeurs français les plus courtisés (Bumcello, M, Marianne Faithfull, Sébastien Martel, Jeanne Cherhal, Elvis Costello, Susheela Raman, Yves Robert, Piers Faccini, ..).

Forts de leurs expériences, nos deux comparses se sont rencontrés pour cet album, loin  de tout impératif commercial.



En résulte une musique divine, intemporelle, pleine de douceur et invitant à la rêverie.

Fluide et méditatif, somptueux et raffiné, lyrique et expressif, libre et tout simplement magnifique, Chamber Music devrait être un compagnon de route pour un long, très long moment.

Et c'est tant mieux !

Chamber Music est en écoute intégrale sur Deezer.

Terminons par ces jolis mots de Vincent Ségal :

"Ballaké a un secret, il habite la nuit, le silence est son guide. Par une étrange photosynthèse, Ballaké se transforme quand le soleil se couche, la fatigue disparaît, les ennuis aussi, l'oreille devient un magnolia géant... Alors le jeu commence. Les musiciens connaissent tous le plaisir du jeu de chambre. « After Midnight Session », les jazzmen disent « After affair », double sens merveilleux, concert intime d'après club, ou cigarette des amoureux apaisés. La kora de Ballaké et mon violoncelle sont certes vieux et vénérables mais, dans la nuit de Bamako, ils ont la beauté d’enfants calmes."

Commenter cet article

Thierry 05/02/2010 07:55


Salut Jayce !
On pourrait peut-être penser à une campagne de pub du genre : "un disque qui vous enivrera sans vous saouler !"^^
Bonne journée !


Jayce 05/02/2010 07:39


Wouhaaaaouuuu !!! c'est excellent !! super video !!! il y a un truc de magique , de presqu'enivrant !! trop fort !! merci l'ami pour cette decouverte !! 


Thierry 03/02/2010 19:55


@ Sunalee :
Pour le Ballaké Sissoko, j'en ai parlé avec diane qui adore la collaboration avec Liu Fang, et la conclusion vient de la comparaison entre les deux cd.

--> C'est bien ce que je dis ^^


Sunalee 03/02/2010 14:15


encore merci ! je ne vais bientôt plus savoir où me mettre sous cette avalanche de compliments.

Pour le Ballaké Sissoko, j'en ai parlé avec diane qui adore la collaboration avec Liu Fang, et la conclusion vient de la comparaison entre les deux cd.

@ Benjamin F: je me rends bien compte que je parle de choses pointues, mais c'est en partie lié aux peu de disques en ce début d'année. Dans mes articles suivants, je dirai quelques mots de choses
plus connues comme Faudel ou Angélique Kidjo ou dans un autre genre, de disques du label Sublime Frequencies. J'espère juste tenir la route parce que la pile de cd dont je veux parler augmente et
mon temps n'est pas infini


Thierry 03/02/2010 12:15


Benjamin : Perso, je ne savais pas consciemment qui était Vincent Ségal jusqu'à ma découverte de cet album. Ne lisant que très rarement les livrets de CD et n'étant pas fan du tout
de M / Cherhal / Bumcello & Co, son nom devait simplement surnager quelquepart dans ce qu'il me reste de connexions synaptiques.
Mais je pense que ce disque-ci ne doit pas avoir grand chose à voir avec sa production courante !


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents