JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


EDEN BRENT : le piano du Mississippi

Publié par Thierry sur 28 Avril 2011, 05:16am

Catégories : #JAZZ - BLUES - RHYTHM 'N' BLUES

Je suis tombé amoureux de la musique d'Eden Brent en janvier de cette année.

Aujourd'hui, je pensais vous présenter Hard Bargain (Deezer), dernier album en date d'une ancienne amoureuse, Emmylou Harris. Celui-ci se révélant vite assez pénible (4 écoutes), même si très (trop ?) beau et très (trop ?) bien produit, j'ai fini par y renoncer.

J'en profite donc pour corriger une erreur en ressortant des brouillons d'articles ma présentation d'Eden Brent.

Ain't Got No Troubles Cover Art

Rassurez-vous, nous sommes très loin d'un second choix par défaut. Au contraire, Eden Brent est une musicienne de qualité supérieure.

Pianiste-chanteuse à l'ancienne, dans la meilleure tradition de la chanson américaine, elle joue dans un registre très proche de l'esprit saloon / cabaret, brassant ainsi le jazz, le blues, le rhythm and blues, le boogie-woogie et la musique de la Nouvelle-Orléans. Le tout saupoudré d'une voix digne d'une diva de la soul ou du blues, quelque part entre Bessie Smith et Janis Joplin.

Bref, du bonheur pur et sincère !

Un peu de paradis sur Terre ... 

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, Bandamp nous offre la possibilité d'écouter librement deux albums de cette grande dame encore trop peu connue :

*Ain't got no troubles (2010)

*Mississippi Number One (2008)

Mississippi Number One Cover Art

Commenter cet article

Thierry 30/04/2011 13:16



Il est vrai que les bluesmen / jazzmen / baladins ne furent pas les mieux lotis :-(



Eeguab 30/04/2011 07:42



Tout à fait d'accord avec toi.Je parlais d'un strict point de vue musical.Pour Aspen ou les royalties on ne va pas les plaindre.Ca na pas été le cas des bluesmen des années trente évidemment.A
bientôt.



Thierry 29/04/2011 23:07



Bonsoir Claude, j'avais bien compris. Par ma réponse, je voulais simplement dire qu'en dépit de ce "souci", ils n'étaient, logiquement, pas les plus à plaindre. Après, ce qu'ils font pour réagir
au problème que tu évoques ne regarde qu'eux.


Je ne suis pas certain que j'arriverais à me plaindre ou me morfondre si une chanson composée il y a 45 ans continuait à me payer des vacances à Aspen tous les hivers ;-)


Bon week-end !


 



Eeguab 29/04/2011 20:46



Hey Thierry.Ce que j'ai voulu dire c'est Eric Burdon,l'une de mes références absolues, qui l'a dit mieux que moi,parlant du rock."Où que je sois on me pose une question sur House
of the rising sun,même 45 ans après.Il a fallu que je l'admette et que je vive avec".Les grands du rock ont la plupart connu le succès planétaire très jeune et c'est difficile de
faire mieux parfois.On leur reproche de tourner en rond et parfois on leur reproche de faire autre chose.Qui connaît par exemple la très belle discographie de Procol Harum?A whiter
shade of pale les a tués.Dans d'autres activités,la science ou l'art ou la musique classique,un médecin est souvent mieux considéré et plus avisé avec l'expérience,Rodin ou Renoir
ou Brahms n'ont pas été has been.Beaucoup ont résolu ce problème radicalement, Morrison, Joplin,Hendrix,Cobain,etc...Un peu trop radicalement peut-être.Le cinéma est parfois cruel lui aussi,mais
moins.



Thierry 29/04/2011 13:39



Bonjour Claude,


Vieillir, tout simplement, n'est pas forcèment très drôle. Pas besoin d'être rocker pour avoir ce "privilège"


Sinon, tout comme toi, j'ai aussi, et de loin, été beaucoup plus sensible à l'album de Paul Simon. Je ne suis pas complètement conquis, mais il est vraiment agréable.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents