JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


EYVIND KANG : The narrow garden (2012)

Publié par Thierry sur 11 Février 2012, 22:20pm

Catégories : #FREE JAZZ - EXPERIMENTATIONS - AVANT-GARDE

Comme je l'exprimais tôt ce matin dans le Classement des Blogueurs, je ne connais pas les codes permettant la compréhension des musiques contemporaines expérimentales. L'écoute d'une oeuvre de ce genre est donc à chaque fois  une quasi-renaissance, même si l'expérience accumulée au fil des tentatives (j'admets beaucoup de déchets, ne parvenant pas toujours à entrer dans la dite oeuvre) fait que je n'y arrive plus totalemnt vierge. Pour simplifier à l'extrême, je dirai que je suis désormais acclimaté au genre.

Acclimaté, oui, c'est bien ça. Je ne rejette plus en bloc et ce sont mes oreilles seules qui jouent le rôle de simples juges.

Eyvind Kang est un violoniste arrangeur et compositeur américain né dans l'Oregon en 1971. Comme très certainement un grand nombre d'auditeurs, je l'ai découvert de par son implication dans la nébuleuse John Zorn et notamment au sein du Secret Chiefs 3.

J'ai eu un peu de mal, au début, lorsque j'ai tenté d'écouter des enregistrements réalisés sous son propre nom. Et puis, d'un album à un autre, je m'y suis fait, lentement mais sûrement, le véritable déclic s'opérant grâce à ses Virginal Co Ordinates (Spotify) publiées en 2004 mais découvertes bien plus tard. De mémoire, début 2010.

Son nouvel album, The narrow garden, marie avec bonheur et un savoir-faire indéniable,  expérimentations et musiques du monde. En dehors de quelques passages, il ne me semble pas trop difficile d'accès et pourrait, à mon avis, être une belle porte d'entrée à toute paire d'oreilles désireuse de tester l'univers du musicien.

The narrow garden est, lui aussi, en écoute sur Spotify.

Verdict : 9 / 10 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents