JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


FUTUREBIRDS : Hampton's lullaby (2010)

Publié par Thierry sur 26 Juillet 2010, 22:00pm

Catégories : #FOLK et NEO-FOLK

Depuis fin 2009 et ma découverte par le plus grand des hasards du magique et folky Megachills 

extrait de leur EP, (disponible ICI [Bandcamp] à l'écoute et au téléchargement), je piaffais d'impatience à l'idée d'écouter ce que pouvaient proposer les Futurebirds sur la durée d'un album.

C'est désormais chose faite grâce à Hampton's Lullaby.

Hampton's Lullaby

Tout simplement excellent !

Le groupe, basé à Athens, Georgia, comme tant d'autres gloires (je ne vous en dresserai pas la liste !), publie en effet un album d'excellente facture, plein du folk-rock teinté de psychédélisme et des harmonies vocales que j'aime tant et qui évoquent, dès la première écoute des références en la matière telles que Wilco, Will Oldham, Phosphorescent, My Morning Jacket, etc ..., et donc, bien entendu, leur oncle / grand-père / cousin / père spirituel commun, l'immense Neil Young du milieu des années 1970.

Je ne suis pas loin de penser que ce Hampton's Lullaby est un petit coup de maître car, en plus d'évoquer les glorieux musiciens cités à l'instant, le groupe semble posséder un sens inné de la mélodie et des refrains accrocheurs.

Les Futurebirds poussent le vice jusqu'à trouver l'équilibre quasi-parfait entre morceaux "rock" / compositions toute en retenue et plus aériennes  (surtout dans le dernier tiers de l'album à compter d'Aquarium Floor), réussissant même parfois à mêler avec grand bonheur ces deux aspects de leur musique dans la même chanson, la géniale Ski Chalet

Alors, oui, bien entendu, le groupe reste dans le champ balisé de la country-folk et les réfractaires au style auront beaucoup de mal à être convaincus et trouveront très certainement l'album  plein de clichés.

Ce qu'il est très probablement.

Ils oublieront simplement de se rendre compte qu'il est lumineux et touché par la grâce de la simplicité efficace (il est très dur de lutter contre des morceaux de la trempe de Sam Jones ou Johnny Utah).

Mais tout cela n'est n'est pas grave, j'adore et je sais que, pour l'instant, je tiens là, dans le genre, mon album  préféré de l'année, avec le Here's To Taking It Easy  de Phosphorescent. 

S'il faut bien entendu écouter l'album dans son intégralité pour l'apprécier à sa juste mesure, je conseillerais néanmoins aux paires d'oreilles peu aguerries à ce type de musique de commencer par Johnny Utah (mise en bouche accrocheuse) et les enchaînements "Battle for Rome / Yur Not Dead" (très dynamique) et "Aquarium Floor / Man With No Knees / Ski Chalet" (plus aérien).  

4 titres de Hampton's Lullaby sont en écoute ICI sur MySpace, dont le fantastique Battle For Rome.

Johnny Utah (live) : 

  

Yur not dead  (live) : 

Hampton's lullaby :

Sessions at American Songwriter : 

Commenter cet article

Thierry 27/07/2010 22:47



Hello Marssu, Bonne nuit et bonne écoute demain !


Je vais de ce pas essayer de trouver ce Strands of Oak. J'ai honte, mais je ne connais pas non plus leur premier album.



mmarsupilami 27/07/2010 22:42



Après écoute rapide, c'est chiant d'aller faire dodo! Vivement demain pour approfondissement...


Chaudement recommandé dans le rayon : le deuxième album de Strands of Oak que j'ai récemment chroniqué. Tu devrais adorer!



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents