JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


JACQUES COURSIL : Trails Of Tears (2010)

Publié par Thierry sur 19 Mars 2010, 05:20am

Catégories : #JAZZ - BLUES - RHYTHM 'N' BLUES



Après des Clameurs très réussies en 2007, le trompettiste-linguiste-universitaire Jacques Coursil, âgé d'un peu plus de 70 ans, nous revient ce mois-ci avec Trails Of Tears.
Après avoir publié de très bons albums de free jazz dans les années 60, il avait  longuement disparu de la planète musicale avant de revenir miraculeusement au début du nouveau millénaire grâce à l'insistance de John Zorn (fondateur du label Tzadik et musicien aux innombrables facettes) qui n'est autre qu'un de ses anciens étudiants.

Loin d'être free à 100 %, Trails Of Tears demande néanmoins une assez grande attention, surtout en son milieu (avec les superbes The Removal, Acts 1 & 2) pour voir ses portes s'ouvrir.

Plein d'ambiances (je n'aime pas trop les nappes de claviers en jazz, mais ici, essentiellement sur les deux premiers et les deux derniers morceaux, je dois admettre qu'elles viennent rajouter beaucoup de (bonne) ampleur et de luminosité à l'atmosphère assez pesante en raison du contexte chargé de sens comme nous allons le voir dans quelques instants), Trails Of Tears comme son titre l'indique ("Pistes des Larmes") nous emmène en voyage, le long d'une route tortueuse, celle de la recherche identitaire.


Jacques Coursil et ses musiciens, tous formidables, mettent ici leur art au service de l'évocation de l'un des fondements de l'histoire afro-amérindienne-américaine en illustrant la déportation, dans les années 1830, des Indiens Cherokees de leurs terres ancestrales du Nord de la Géorgie et des Carolines vers le t
erritoire Indien en Oklahoma, principalement à cause de la ruée vers l'or dans la région de Dahlonega.
La déportation du peuple cherokee porte le nom de cette fameuse Piste des Larmes. (Merci Wikipédia !)

Et au delà de ce fait historique américain, c'est toute l'histoire du colonialisme et les souffrances inhérentes qui sont ici questionnées.

De l'histoire réfléchie en musique, ça vous dit ?
-"OUI !!!!", me répondez-vous, plein d'entrain et de curiosité.

Et vous avez mille fois raison, Trails Of Tears est en effet un disque :
*lumineux et torturé
*généreux et ambitieux
*méditatif et envoûtant
*profond et émouvant.

La preuve se trouve
ICI, sur MusicMe.

Tout ça pour un seul disque, ça ne fait pas un peu beaucoup ?
Non, il mérite bel et bien tous ces qualificatifs. Trails Of Tears n'est pas qu'un excellent disque de jazz, c'est une  oeuvre quasi-exceptionnelle, un chef d'oeuvre, point final.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents