JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


MI MYE : The time and the lonleyness (2012)

Publié par Thierry sur 26 Mars 2012, 06:52am

Catégories : #FOLK et NEO-FOLK

http://f0.bcbits.com/z/25/36/2536620712-1.jpg

 

En ce début de semaine, nous quittons Israél pour remonter vers le Nord de l'Europe, en Ecosse plus précisèment.

 

C'est en effet de là-bas que le groupe Mi Mye et son leader Jamie Lockhart nous invitent à découvrir The time and the lonleyness, leur deuxième album. Le groupe ne m'avait pas laissé un souvenir impérissable avec leur premier essai, Senc to the shaking (2010,  Bandcamp) et son rock-folk par trop commun pour être véritablement intéressant.

 

On passe, avec The time and the lonleyness, 3 niveaux au-dessus, ou en-dessous, question de point de vue.

 

En effet, plus rien ne va dans la vie du musicien, apparemment fort marqué par son divorce (notamment sur Romantic destination où le voyeurisme n'est pas loin :  I'm sorry, I know you can't stay with me forever).

 

Ceci se ressent tout au long de l'album, composé de chansons à la beauté ténébreuse et pleines d'introspection, évitant toujours le larmoyant et évoquant tour à tour le Neil Young du milieu des années 70 et, plus proche de nous, Bonnie Prince Billy et Phosphorescent. Nous sommes donc ici dans le registre d'un folk-rock âpre, très âpre.

 

La conclusion du disque, grâce à la chanson-titre, long et très beau instrumental de dix minutes, semble néanmoins vouloir nous guider de l'obscurité vers la lumière. Une conclusion en forme de renaissance ?

 

The time and the lonleyness n'est probablement pas un album parfait. Fort heureusement.

C'est ça qui le rend terriblement humain et attachant. La tristesse y est magnifiée.

 

Verdict : 8,5 / 10

 

The time and the lonleyness est en écoute et en téléchargement complètement libres (Name your price), toujours chez nos amis de  Bandcamp.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents