JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


MV & EE : Space Homestead (2012)

Publié par Thierry sur 14 Mai 2012, 22:02pm

Catégories : #ROCK - INDIE - POP

http://ecx.images-amazon.com/images/I/61gRHwLhyAL._SL500_AA300_.jpg

 

Comme je l'écrivais en novembre 2009, essayer de suivre la production discographique de Matt Valentine et Erika Elder (alias MV & EE) devrait être inscrit aux disciplines olympiques.

 

J'ai abandonné depuis fort longtemps mais les retrouve régulièrement lors de mes pérégrinations webesques, avec des hauts (souvent) et des bas (parfois).

 

Leur nouvel album, Space homestead, est clairement à classer parmi les grandes réussites (à l'heure où j'écris ces quelques lignes, je ne sais pas encore ce qu'en pensent mes amis de Pitchfork ...) du duo du Vermont.

 

Comme souvent, il se révèle très Neil Young (& Crazy Horse) dans l'esprit (superbes Workingman's smile, Too far to see, ...) avec, en plus, de nombreuses envolées psychédéliques comme sur le Porchlight > Leaves qui conclue l'album en beauté.


 

C'est du heavy-lo-folk psyché, en quelque sorte.

Cette appellation n'est franchement pas jolie, mais elle résume assez bien cet album parfaitement maîtrisé de bout en bout.

 

Vivement le prochain !

 

Verdict : 8 / 10 7,5 / 10

 

Space homestead est en écoute intégrale sur Grooveshark.

Commenter cet article

Thierry 16/05/2012 06:34


Bonjour Sickofmotion, je vais être tout à fait honnête. Cet album ne passera certainement pas la fin de l'année. Il y en a tellement d'autres bien plus marquants. D'un autre côté, quand j'écoute
un album et en donne mon ressenti, je m'abstiens de cette vision à "long terme", sauf pour ceux que je qualifie, après quelques écoutes à peine d' "albums de vie" et que je sauvegarde en 3
endroits différent par peur de voir le DD cramer, avant d'attendre patiemment de les trouver en original à un tarif abordable.


Cet album des MV & EE n'en fera donc pas partie. N'empêche que j'ai énormément apprécié les duex premières écoutes. Le côté "démo de Neil Young" ne me dérange pas du tout, bien au contraire.
J'écoute Neil Young depuis maintenant près de 22 ans et suis désolé de voir la tournure "chiante et quasi insipide" que prend sa musique depuis une bonne quinzaine d'années. Alors, bien entendu,
je suis un inconditionnel des années 70 du Loner. Et donc, tout ce qui me les évoque bénéficie directement d'un a priori très positif

sickofmotion 15/05/2012 12:07


Tiens c'est marrant j'étais justement en train d'écouter cet album et je me demandais ce qu'on en pensait ici, je viens et je vois que ton tout dernier article traite justement de Space
Homestead.


Par contre je ne partage pas vraiment ton sentiment sur ce disque, non pas que je le trouve mauvais mais j'ai du mal à chasser le sentiment de "Neil Young en moins bien" qui m'est venu à
l'esprit. En règle générale je ne suis pas du genre à rejeter un album juste parce "ça a déjà été fait", loin de là même, mais bon cette fois c'est un peu ça, j'ai l'impression d'écouter des
remixes du Loner. Quand j'écoute Wasteland j'ai envie d'aller me passer Albuquerque et pendant Too Far To See j'ai envie d'aller remettre Cortez the Killer, par exemple. Donc même si j'aime bien
ce duo (effectivement difficile à suivre, mais j'avais bien aimé leur "Country Stash" paru l'an dernier (?)), leur son, leur style, cet album-là risque d'être oublié aussitôt écouté en ce qui me
concerne.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents