JAZZ, BLUES & Co

JAZZ, BLUES & Co

Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !


RICK JAMES : Street songs (1981)

Publié par Thierry sur 5 Mai 2011, 22:01pm

Catégories : #SOUL - FUNK - RHYTHM 'N' BLUES

30 ans ! Street songs, monument du funk a 30 ans.

Je me rappelle l'écouter chez un de mes oncles. J'avais 8-9 ans. C'était avant Thriller.

2 chansons, imparables, ont eu sur moi un effet indélébile, bien avant Billie Jean et Wanna be startin' something. Il s'agissait des deux singles,  Give it to me baby et ... bien entendu, Super freak. A peu près à la même époque, j'étais aussi raide dingue du Freak, c'est chic, Freak out ! de Chic.

Quel gamin de l'époque n'a pas succombé à ces histoires de freak ?

29 ou 30 ans plus tard, l'effet est intact.

Enfin ... 30 ans, ce n'est pas tout à fait vrai.

Disons 24 ans.

1987, mes premières K7 achetées (ou chapardées) en supermarché. Beaucoup de musique noire. Sous l'impulsion de Bad, ont suivi Off the wall, Introducing The Hardline According to Terence Trent d'Arby, James Brown, le premier album de Paula Abdul, Janet, le premier album des Pasadenas, le Stomp de The Brothers Johnsons,  une compilation de Barry White, les Whispers, Sign 'o' the times, Viola Wills et sa reprise de Gonna Get Along Without You Now, Shaka Khan et Shakattak, Stevie Wonder, Kool & The Gang, ..., et Street Songs que je découvrais donc vraiment à 14 ans avec une concentration un peu plus marquée qu'à 8-9 ans.

J'adorais. Je ne savais pas encore, drôle de destin, que l'histoire de ce gars, Rick James, avait un jour croisé celle de ma première vraie idôle en tant que jeune adulte, Neil Young, au sein des Mynah Birds, vers le milieu des années 60.  A 14 ans, il était pour moi l'homme d'un album. Comme quoi ...

Allez, je reprendrai bien encore une madeleine.

Street songs est en écoute intégrale sur Deezer ou Spotify.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents