Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JAZZ, BLUES & Co
  • JAZZ, BLUES & Co
  • : Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !
  • Contact

cliquez

Articles Récents

Pages

2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 10:11

http://f0.bcbits.com/z/15/23/1523810882-1.jpg

 

Dimanche dernier après-midi, il faisait beau et chaud (contrepéterie belge).

 

Tout allait bien et la petite famille profitait du jardin.

 

Tout allait bien, enfin, c'est vite dit ... En effet, après plusieurs heures passées à écouter des albums tous plus insipides les uns que les autres (ceux de Dan San, Magnetic North, Soulsavers, ...), ma patience musicale commençait sérieusement à explorer des limites extrêmes que je ne lui soupçonnais pas.

 

J'étais vraiment à deux doigts de craquer, d'autant plus que l'album suivant sur ma playlist découverte du week-end, à savoir le Here come the bombs de Gaz Coombes (ex-Supergrass), ne m'inspirait pas beaucoup plus au vu des deux premiers morceaux déjà rencontrés pendant la semaine. L'avenir (très proche) me donnera raison : une (petite) plaie également que cet album d'un des anciens héros de mes jeunes années d'adulte ...

 

Ma programmation allait heureusement connaître une rupture temporelle fort bien venue sous la forme d'un petit raffraîchissement mémoriel. Je venais en effet de tomber sur une information me précisant que l'un de mes albums préférés de la fin 2011 bénéficiait enfin d'une publication physique américaine (depuis le 8 mai grâce au label What's Your Rupture ?).

 

Il s'agit du premier album, Royal Headache, de mes Australiens préférés du moment, ... Royal Headache.

 

Sorti au format numérique et en physique sur de petits labels au hasard des tournées à l'automne dernier (il a ainsi été publié en France grâce à XVIII Records en octobre), cet album de rock pop punk garage jouissivement basique et plein de refrains accrocheurs (Never again, Down the lane, Really in love, ...) avait enchanté ma longue pause bloguesque.

Je pestais alors néanmoins un peu contre mon inactivité car je ne pouvais partager avec vous  (je n'en avais ni le temps ni la motivation nécessaires) ces 12 pépites nourries à l'essence du rock 60's-70's ramassées en un peu moins de 30 minutes.

 

Sans la moindre honte, je tricherai et prétendrai donc aujourd'hui être américain de coeur afin de vous présenter officiellement ce Royal headache, véritable petit bonheur d'instantanéité dont au moins 4 ou 5 titres (Really in love, Psychotic episode, Girls, Wilson Street, Honey joy) viendront gonfler les rangs de mes chansons préférées de 2011 ... et maintenant de 2012

 

 

Et si cette frustration de fin 2011 se transformait en véritable aubaine me permettant de présenter cet album (sur ces pages, au Classement Des Blogueurs, ...) en 2012 ? 

 

Allez, et 1 et 2, et 1-2-3-4 !

 

Verdict : 8,5 / 10

 

Pour l'écoute, c'est sur  Bandcamp et Spotify que ça se passe.

 

Partager cet article

Published by Thierry - dans ROCK - INDIE - POP
commenter cet article

commentaires

Jo 05/06/2012 00:18


Bonsoir Thierry !


 


Continues de t'en tenir à l'essentiel, mettre en forme le plus simplement possible tes meilleurs ressentis est une excellente chose à mon sens. Je voulais juste te signifier qu'au contact de ton
expérience j'arriverais probablement à évoluer! No Pressure ! ! ! !


 


Et tu peux te féliciter de toucher toutes les tranches d'âge de par la spontaneïté de tes billets, sans manquer de respect aucun envers Claude, que je ne connais point mais que je salue
volontiers!


 


A Bientôt!


 

Thierry 04/06/2012 21:42


Bonsoir Jo, toi aussi, tu me mets une sacrée pression Je n'ai aucune prétention à devenir le "maître" de quiconque,
surtout que je suis tout à fait conscient de mes lacunes, faiblesses  et regards biaisés sur la musique. Ne connaissant rien (et n'étant pas du tout intéressé) à la théorie, ni à la
pratique, musicale, je suis VRAIMENT obligé de m'en tenir au simple duel du "j'aime" VS "j'aime pas".


Tout cela ne pèse pas lourd face à des argumentaires travaillés ou au moins intellectualisés !


J'essaie en tout cas toujours d'aller au plus simple.


Et oui, je descends rarement en-dessous de 7 / 10. Je me lâche parfois quand j'ai l'impression de m'être fait avoir, ou d'avoir été confronté à une grosse arnaque (comme pour le dernier Lanegan,
par exemple).


Même si ce petit carnet de musique est mon petit espace de liberté, je ne vois pas du tout l'intérêt de partager quelque chose au sujet d'un album que je n'ai pas apprécié. Je ne peux déjà pas
vous présenter tout ce que j'aime !


Bonne soirée !

Thierry 04/06/2012 21:36


Bonsoir Claude, J'espère que les crises dont tu parles ne sont que musicales ! Tu me mets la pression, en tout cas.

Jo 04/06/2012 11:15


Hello Thierry!


Effectivement je suis surement dans une approche très studieuse de la musique étant donné que je suis un novice dans la critique d'albums! J'ai eu cette chance il est vrai de m'émanciper au même
rythme qu'internet, je n'ai pour ainsi dire même pas connu l'époque des K7!!! Je découvre et j'essaie d'adapter mes manières de procéder au contact d'autres blogs musicaux, dont le
tien!  A défaut de posséder ton expérience, j'ai besoin pour le moment d'écouter un album en longueur et
profondeur pour pouvoir le décortiquer sans détours, cela prend pour ma part une bonne semaine. Mais au final chaque être que nous sommes fonctionne au ressenti, l'impartialité n'existe guère en
ce qui concerne la critique! Je peux littéralement m'arracher les cheveux à écouter un album plusieurs jours sans qu'il ne me convienne réellement. Je changerai, probablement !


En tout cas, j'aime beaucoup ta philosophie du "feeling". Je me suis longtemps demandé pour quelle(s) raison(s) tous ces albums que tu chroniques sur J,B&Co. varient entre le 7 et le 10. Mais
tu viens de m'en donner la réponse! Même si nos générations sont différentes, j'aimer profiter de tes remarques pour façonner au mieux mon évolution en tant qu'amateur et rapporteur de musique.
Un peu comme le maître et son élève!


J'm'arrête là. A très bientôt Thierry !

Eeguab 03/06/2012 09:41


Là,les gars vous parlez en araméen  pour moi,ou en finnois ancien.Maximo Park?Pigeon Detectives????Quant à la crise de la quarantaine il y a belle lurette que c'est rayon des souvenirs.Hélas
d'autres crises ont suivi.Mais grâce à Thierry je surnage,je tiens la tête hors de l'eau.Pour combien de
temps?