Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JAZZ, BLUES & Co
  • JAZZ, BLUES & Co
  • : Bienvenue à toutes et tous. Et que vive la musique, tout simplement !
  • Contact

cliquez

Articles Récents

Pages

26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 00:22

http://ecx.images-amazon.com/images/I/513Ha3XziiL._SL500_AA280_.jpg

 

Source to Sea de Rusty Bear (groupe originaire de Leeds, en Angleterre) serait-il tout simplement le meilleur album d'indie-folk parvenu jusqu'à mes oreilles en ce premier semestre 2012 ?

 

Dans un registre fort différent du Me and My Ribcage de The Widest Smiling Faces, il l'est, assurément. Je vous avouerai avoir failli le laisser passer, hésitant longuement à l'écouter en raison de ma méfiance envers le genre depuis la publication, l'an dernier, du pénible deuxième album de Bon Iver.

 

Mes craintes se volatiliseront finalement très rapidement. Je comprenais en effet dès les premières mesures que je tenais là un bien bel objet et, sans forcer, Source to sea s'est imposé comme un disque fort riche (sans jamais être boursouflé), chaud et intime, délicat et méticuleux, cohérent et limpide, ...

 

Stop, n'en jetez plus !

 

Respectueuses du passé tout en étant fort actuelles (ça bidouille un peu sur Tape knot, sans aucune incidence sur la cohésion de l'ensemble), les douze vignettes qui le composent font écho à Neil Young, aux Beatles (Closer to God), Big Star, Nick Drake et aux Beach Boys, pour les harmonies vocales. Les plus jeunes penseront évidemment également aux Fleet Foxes et Bon Iver.

 

Bref, si vous avez 45 minutes à consacrer à de la musique aujourd'hui, n'hésitez pas, précipitez-vous sur ce délicieux Source to sea.

 

Il est en écoute intégrale sur Spotify et Grooveshark.

 

Verdict : 8 / 10

 

Partager cet article

Published by Thierry - dans FOLK et NEO-FOLK
commenter cet article

commentaires

Thierry 27/05/2012 22:07



Bonsoir Jo,


 


De rien ^^


Dan San, Dan San, ... sur le papier, ça me disait beaucoup, mais le passage à la réalité s'est révélé tout autre. Je trouve les compositions un peu faibles et noyées sous trop de production
(l'écoute de la piste 4, Under a sea of lies, par exemple, s'est révélée être une véritable punition, un calvaire sans fin).


S'il est un jour proposé au CDB, je serai sans pitié ^^


Bonne soirée, et à bientôt !


En espérant que le Rusty Bear t'ait bien plu.


 


 


 



Répondre au commentaire

Thierry 27/05/2012 22:05


Salut Claude,


J'espère que tu as trouvé le temps d'écouter l'album dans son intégralité et qu'il t'a plu. Pour ma part, je fonds de plus en plus devant Closer to God et ses belles harmonies !


A bientôt chez toi pour une étape américaine, et bon pont ensoleillé 

Eeguab 26/05/2012 15:20


Cet Ours Rouillé me semble de bonne fourrure.J'ai écouté quatre titres dont Postville,Iowa qui figurera bien sûr sur mon itinéraire prochainement et qui en sera la plus
petite étape en termes de population.Merci Thierry.

Jo 26/05/2012 01:31


Bonsoir Thierry,


 


Ravi de savoir que mon billet sur le dernier Bowerbirds t'ai permis d'apprécier davantage l'album, j'ai remarqué que tu avais introduit le lien vers ma chronique sur le CDB et je t'en
remercie ; )


Je l'ai noté à 9 car j'ai été réellement touché à son écoute par la profonde sincérité qui s'en échappait, j'ai pris -je dois le dire- une petite baffe bien sentie ! D'ailleurs dans ma
pulsion incontrôlée du 9/10 je t'invites aussi à découvrir mon billet sur Domino de Dan San (http://kronikalt.over-blog.com/article-dan-san-domino-2012-103283292.html), je penses que cela pourrait peut-être te
plaire!


Impatient d'être lundi prochain pour pouvoir participer à ta prochaine sélection sur le CDB, je t'annonces dores et déjà que je pourrais oeuvrer sur le dernier Here We Go Magic que j'ai pas
mal écouté, et sur de TBJM. Peut-être même sur ce Rusty Bear qui à l'air pas mal intéressant. Merci en tout cas pour la version brouillon, c'est sympa ;)


A très bientôt alors! Bye!!!