Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Présentation

Vendredi 15 juin 5 15 /06 /Juin 14:16

http://ecx.images-amazon.com/images/I/61sJgvE0VDL._SL500_AA300_.jpg

 

C'est la fête à la maison.

 

Tout le monde (ou presque) danse, sautille sur Everybody's got it easy but me, le nouvel album (le septième) de The Intelligence. Active depuis 1999 et révélé à mes oreilles en 2010 grâce à l'excellent Males, la bande à  Lars Finberg (également membre de Thee Oh Sees et Wounded Lion) nous délivre, comme à son habitude un rock-garage-post-punk nerveux à souhait (avec néanmoins un peu d'accalmie le temps d'un Techno Tuesday).

 

Un peu plus lumineux et mélodico-poppy (non, ce n'est pas une insulte, puisque j'ai souvent pensé au meilleur de Blur, notamment sur I'm closed) que ses précédents enregistrements, cet Everybody's got it easy but me, devrait permettre au groupe, je le lui souhaite, de toucher un public plus important et ainsi de prêcher la bonne parole au-delà du cercle restreint des initiés déjà touchés par la béatitude.

 

 

Nous sommes en 2012 et le rock ne s'est que rarement aussi bien porté.

 

Everybody's got it easy est en écoute intégrale sur Spotify et sur YouTube (il suffit de remettre les vidéos dans l'ordre).

 

Verdict : 8,5 / 10

 

en concert, en 2010, Pony people (une reprise de Wounded Lion que l'on retrouve également sur Fake surfers, album de The Intelligence publié en 2009)

Par Thierry - Publié dans : ROCK, INDIE, POP - Communauté : Chroniques Musicales
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés