Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Présentation

Jeudi 24 mai 4 24 /05 /Mai 05:53

http://www.northernstarrecords.com/sites/default/files/imagecache/product_full/TLR_COVER_1.jpg

 

Le trio The Lost Rivers nous vient d'Allemagne, de Baden-Württemberg, plus précisèment.


Il est très rare que je lise des critiques dans leur intégralité avant de lancer l'écoute d'un album, surtout quand je pars en chasse hasardeuse. Je ne regarde, dans un premier temps, que la note ou le nombre d'étoiles.

 

Drowned in Sound accordait la note de 9 / 10 à Sin and Lostness, premier album des Allemands, rendant par là-même son écoute quasi-obligatoire. Si je me doutais bien, en vue de la pochette, qu'il ne s'agissait pas ici d'un album de folk acoustique, je ne m'attendais pas à la déflagration sonore que je m'apprêtais pourtant à recevoir, telle une délivrance.

 

L'album débute par un véritable déluge sonore (Your looks), pression qui ne retombera pratiquement pas jusqu'à sa conclusion.


 

La comparaison avec A Place To Bury Strangers s'impose comme une évidence (on pense aussi beaucoup à Spacemen 3). Si j'ai eu du mal à apprécier ces deux groupes lorsque je les ai découverts, je les apprécie désormais beaucoup, depuis que je me suis rabiboché avec la musique noisy, il y a un peu plus d'un an et demi.

 

C'est donc logiquement que je me suis retrouvé très rapidement subjugué par la violente noirceur shoegazienne de The Lost Rivers. J'ai écouté l'album 5 fois en 2 jours mais, peu connaisseur du genre, j'avais peur de m'emballer un peu trop facilement. Heureusement, le test ultime n'allait plus tarder.

 

Je retrouvais en effet mon collègue Philippe  mercredi matin pour la première fois depuis ma découverte de Sin and Lostness. Pas peu fier de pouvoir présenter un tel album à un inconditionnel de APTBS et fin connaisseur en musique(s) bruyante(s), j'attendais néanmoins sa réaction avec une légère appréhension.

 

Stoïque, il m'a déclaré, en substance, après quelques morceaux : "ça fait du bien ton truc, à part l'accent qui est un peu bizarre. Ils viennent d'où ? Sinon, oui, c'est vraiment chouette, ça me plait bien, je commençais justement à me lasser un peu de l'aspect parfois trop "chansons" de A Place to Bury Strangers."

 

Voilà, tout est dit, je n'ai strictement rien à ajouter, ce mec est fou

 

Allez, je préciserai quand même que si Sin and Lostness est effectivement très sombre et bruitiste, il n'est pas violent à proprement parler. Il est brut de décoffrage et pour décompresser, après ce début de semaine un peu tordu, c'est juste ce qu'il me fallait.

 

Verdict (100 % en phase avec la notation de Drowned in Sound) : 9 / 10

 

Sin and Lostness est en écoute intégrale sur Spotify et Grooveshark.

Il sera très prochainement soumis à la notation dans le Classement des Blogueurs.

 

Par Thierry - Publié dans : ROCK, INDIE, POP - Communauté : Chroniques Musicales
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Hey,

marrant, j'avais raté cette chronique et c'est en voyant ton dernier billet et en allant sur ton nouveau blog que je suis tombé là dessus.

 

Ca a l'air plutôt sympa, j'aime bien la voix donc creusons creusons.

Et bon lancement du MST :).

Commentaire n°1 posté par Dan le 11/08/2012 à 16h59

Salut Dan, Merci ! Bonne découverte de The Lost Rivers et n'hésite pas à passer le noter sur MST quand tu l'auras bien assimilé :-)

Commentaire n°2 posté par Thierry le 13/08/2012 à 14h51
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés