Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Présentation

HIP-HOP, (NU-)JAZZ, TRIP-HOP ...

Samedi 18 janvier 6 18 /01 /Jan 01:02

http://f0.bcbits.com/img/a0851156063_2.jpg

 

Allez, on y retourne en reprenant les bonnes vieilles habitudes... Voici un album, une mixtape plus précisément, sortie de nulle part, enfin si, d'Albuquerque :-D

 

Pas mal du tout et en accès libre sur  Bandcamp !

 

 
Par Thierry - Publié dans : HIP-HOP, (NU-)JAZZ, TRIP-HOP ... - Communauté : Chroniques Musicales
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 18 juin 1 18 /06 /Juin 14:27

http://f0.bcbits.com/z/19/64/1964271115-1.jpg

 

Jeune converti au hip-hop, j'aime les productions du Mello Music Group (yU, Stik Figa, Apollo Brown, Oddissee, Georgia Anne Muldrow, Diamond District, ...). Je n'en fais aucun mystère. Je ne fais pas non plus semblant de m'y connaître un tant soit peu au hip-hop. J'aime ou je n'aime pas tel album. Je n'ai aucun repère pour juger intrinsèquement, ni musical, ni "historique" (allez, quand même un peu vaguement sur ce dernier point).

 

Je constate ainsi simplement que je suis par exemple fort sensible aux albums d'Apollo Brown.

 

C'est encore le cas pour Trophies, son nouveau projet pour lequel il a intégralement offert les vocaux à OC, aka Omar Credle (pas  de featurings plus ou moins prestigieux).

 

De cette sobriété naît un album assez sombre (la palme revient à l'enchainement Disclaimer / We the people) redoutablement efficace.

 

A peine quelques semaines après la publication de l'excellent As himself de Stik Figa, Trophies s'impose sans peine comme une nouvelle et remarquable réussite à mettre à l'actif du MMG. Je regretterai simplement l'échantillonnage un peu trop appuyé du In the white room de Cream sur The first 48 et un The Formula un peu trop "facile".

 

Verdict : 8 / 10

 

Trophies est en écoute intégrale sur Spotify et  Bandcamp.

 

Par Thierry - Publié dans : HIP-HOP, (NU-)JAZZ, TRIP-HOP ... - Communauté : Chroniques Musicales
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 8 mai 2 08 /05 /Mai 08:44

http://f0.bcbits.com/z/34/88/3488717211-1.jpg

 

Vous avez envie de hip-hop old school très cool ?

 

Je ne saurai donc que trop vous recommander ce West 1996 (à la pochette bien Nas) de Lute, qui nous vient tout droit de Charlotte, en Caroline du Nord.

 

L'album est en écoute intégrale sur Bandcamp.

 

Et c'est du bon, du très bon.

 

Verdict : 9 / 10

 

 

Au même rayon, n'oubliez pas Stik Figa et son brillant As himself.

 

Voilà que je me mets à faire de la retape pour du hip-hop. Rien ne va plus ...

Par Thierry - Publié dans : HIP-HOP, (NU-)JAZZ, TRIP-HOP ... - Communauté : Chroniques Musicales
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 25 avril 3 25 /04 /Avr 00:12

http://f0.bcbits.com/z/35/82/3582614755-1.jpg

 

Sans trop savoir pourquoi, j'ai eu envie cette semaine de m'offrir un lundi hip-hop. . 


Depuis ma découverte, il y a déjà près de deux ans, du  Brown Study de Boog Brown et Apollo Brown,  quand j'ai envie d'un peu de hip-hop, mon premier réflexe est d'aller jeter un petit coup d'oeil aux dernières publications du  Nello Music Group. Entre Oddisee, yU, Diamond District et leur hip-hop plutôt old-school, je ne suis quasiment jamais déçu.

 

 

J'ai immédiatement été attiré par la pochette de As himself qui semblait annoncer du hip-hop nonchalant. De plus, il me semblait déjà avoir vu quelque part le nom de son interprète, Stik Figa : oui, c'est bien cela, dans les crédits de The Reset d'Apollo Brown, un autre de mes coups de coeur d'il y a deux ans également.

 

 

Pour en revenir à As himself, je ne m'étais pas trompé sur son contenu,  le MC originaire du Kansas et son flow fort tranquille nous offrant en effet une tambouille hip-hop / jazz / soul absolument délicieuse et qui a le bon goût de ne pas dépasser les 35 minutes. La grande classe, vraiment.

 

Je ne suis absolument pas un spécialiste du genre et serai donc incapable de positionner ce As himself par rapport au grand Contexte du hip-hop. Cette méconnaissance crasse du sujet ne m'empêchera néanmoins pas d'apprécier, à juste titre, je pense, d'après ce que j'ai pu lire sur la toile, cette nouvelle publication de Stik Figa.

 

Verdict : 9 / 10

 

As himself est en écoute intégrale sur Bandcamp.

 

 

Par Thierry - Publié dans : HIP-HOP, (NU-)JAZZ, TRIP-HOP ... - Communauté : Chroniques Musicales
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 22 mai 7 22 /05 /Mai 07:27

Je suis d'une inculture sans nom en ce qui concerne le hip-hop. Aussi hésitè-je toujours avant de vous présenter un album du genre.

J'ai bien entendu des connaissances "professionnelles" : je connais les grands noms du mouvement, quelques  albums importants, mais je suis incapable de reconnaître par moi-même ce qui fait les qualités ou les défauts d'une production hip-hopée.

Je me limite donc, comme pour de nombreux autres domaines musicaux, au ressenti de mes oreilles, le fameux "j'aime / j'aime pas".

Et dans le cas de cet album, je suis défintivement du côté "j'aime" !

Que dire du collectif Animal Farm et de leur Culture Shock ?

Euh ... Originaire de Portland, Oregon, le collectif est formé de Hanif Wondir, Furty, DJ WelsGen.Erik (producteur) et il est rejoint, pour cet album par Serge Severe. Culture Shock est leur deuxième album après The Unknown, publié en 2008 (Spotify).

Merci à la grande toile pour ces quelques informations !

A part ça, je me suis arrêté plus particulièrement sur cet album parce que j'ai lu dans la liste des invités le nom de Talib Kweli (je suis toujours curieux d'écouter, même très rapidement, les différents projets auxquels il participe), mais aussi et surtout parce que j'ai appris que leur hip-hop était très old-school (pas de crachats rageux, une utilisation intelligente de samples et d'éléments provenant directement du funk et de la soul [comme par exemple le fantôme de James Brown sur l'excellent Down to business]), rappelant celui de Jurassic 5 que j'apprécie énormément.

Et effectivement, tout cela est vrai, pour mon plus grand bonheur.

Culture Shock n'est probablement pas un album inoubliable si on le confronte à la grande Histoire du Hip-Hop. 

Il m'est tout simplement très agréable et c'est bien là le plus important.

Il devrait figurer dans mon Top-10 du genre cette année, aux côtés des productions de Big K.R.I.T., DJ Quik, REKS, CunninLynguists, Showbizz & KRS-One, ...

Et très peu d'albums de hip-hop terminent sur un aussi bon morceau que Can't give up, capable de me donner presqu'automatiquement envie d'appuyer sur replay.

 

Culture Shock est en écoute intégrale sur Spotify.

Par Thierry - Publié dans : HIP-HOP, (NU-)JAZZ, TRIP-HOP ...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 15 mai 7 15 /05 /Mai 08:05

L'immense Samuel Baza Awuley, aka Blitz The Ambassador, nous revient ces jours-ci avec son quatrième album, Native sun.

Plus posé, un peu moins funky et plus orienté afro-jazz cool que Stereotype, dont je vous avais parlé ICI, Native Sun est une grande réussite transcendant les genres, intelligente et décomplexée, offrant une véritable fenêtre sur les racines de toutes les musiques noires américaines, l'Afrique.

A noter, dans la liste des invités, la présence des Nubians sur Dear Africa et celle de ... Corneille sur Best I can, probablement le morceau le plus faible (trop R'n'B passe-partout) de l'album

En plus d'un lien d'écoute (Spotify), vous pouvez également découvrir l'album dans son intégralité par l'intermédiaire de cette très belle vidéo aux couleurs africaines.

Par Thierry - Publié dans : HIP-HOP, (NU-)JAZZ, TRIP-HOP ... - Communauté : Jazz me If you Can
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 20 avril 3 20 /04 /Avr 22:42

L'année hip-hop 2011 a, ma foi, fort bien débuté.

N'en déplaise à Dahu, elle nous a déjà permis les écoutes répétées et enthousiastes de CunninLynguists : Oneirology (Spotify), mais aussi celles de REKS : Rhythmatic Eternal King Supreme (Spotify), Pharoahe Munch : W.A.R. (We Are Renegades)C-Rayz Walz & The Beatnikz : Year Of The Beatnikz, Showbizz & KRS-One : Godsville (Spotify), DC The Midi Alien : Avengers Airwaves  (Spotify), ...

Et voilà qu'elle a mis sur ma route ces derniers jours le formidable album de DJ Quik : The book of David ainsi que mon disque du jour, à savoir Big K.R.I.T. : Return of 4Eva. 

Return Of 4 Eva

Ce Return of 4Eva, long de 21 titres se laisse écouter avec un immense plaisir exempt du moindre début de lassitude ce qui est très rare avec les albums très (trop ?) longs, comme c'est souvent le cas avec le hip-hop.

100 % cool  et "rétro" (nous avons ici affaire à du rap "dirty South" où se télescopent donc de très nombreuses influences soul / funk / jazz / blues), il est la deuxième réalisation du rappeur Big K.R.I.T. originaire du Mississippi, après son K.R.I.T. wuz here publié l'an dernier et qui proposait déjà la chanson qui offrirait le titre à son nouvel album.

Album gratuit (téléchargeable ICI [il suffit de renseigner son adresse mail]) et enregistré sur un simple CD-R, Return of  4Eva se révèle en tous points remarquable, aidé en cela par une production et des compositions fort chaleureuses, et se montre donc aisément supérieur à de très nombreuses publications dans le genre.

Il bénéficie, en plus, de la présence de nombreux invités, parmi lesquels Raheem DeVaughn, Chamillionaire, Ludacris et David Banner, qui se fondent parfaitement à l'album, se mettant à son service sans jamais chercher à ttirer la couverture à eux.

Bref, ce disque est, pour moi qui suis encore en phase d'acclimatation avec le genre, une très grande et belle réussite !

Mes morceaux préférés : Another Naive Individual Glorifying Greed and Ecouraging Racism (et sa trompette), Shake it! et Dreamin dont voici la vidéo.

Par Thierry - Publié dans : HIP-HOP, (NU-)JAZZ, TRIP-HOP ...
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 24 janvier 1 24 /01 /Jan 08:57

Originaires de Chicago, les Animate Objects proposent un hip-hop classique et classieux que l'on peut rapprocher de celui de The Roots. 

Grâce à un flow très fluide et des compositions de qualité très seventies dans l'esprit, alternant ambiances funky (Get back!, El Dorado) et soul-jazzy (Slow, The Battle of Now), Riding In Fast Cars With Your Momma, leur premier album, est presque un véritable coup de maître. Seul léger regret : que l'album se termine sur une mauvaise note, The Battle of Now, chanson, à mon goût, sans relief particulier.

En dépit de cette légère imperfection, Riding In Fast Cars With Your Momma est à coup sûr l'un des albums de hip-hop  que j'écoute avec le plus de plaisir et de régularité depuis que j'ai commencé à véritablement m'intéresser au genre, il y a déjà près d'un an. Comme le groupe l'annonce sans ambiguité dès les premières mesures de l'album (sur The Weight) : "This is real hip-hop music ...". 

Riding In Fast Cars With Your Momma est en écoute intégrale sur Bandcamp.

Vous pouvez également l'y télécharger au prix que vous voulez.

Il est à noter que le groupe a publié, fin 2010, son deuxième album, High Notes for Low Lifes, a priori un peu moins marquant après deux écoutes mais toujours assurément de grande classe. 

Par Thierry - Publié dans : HIP-HOP, (NU-)JAZZ, TRIP-HOP ...
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 26 juillet 1 26 /07 /Juil 00:11

Dumhi - The Jungle

Dumhi est un groupe, concept-projet tournant essentiellement autour de la personne du parolier-chanteur-"beatmaker", Haji Rana Pinya, dit Haj, basé à Philadelphie, Pennsylvanie, USA.


Avant The Jungle, il comptait déjà plusieurs albums à son actif, dont They Call Me BruceIndian Summer (en écoute ICI [Bandcamp]) et Flowers.

En toute honnêteté, je ne les connais pas, mais cela ne saurait tarder.

Comme le laisse vaguement supposer la pochette carcérale de The Jungle, nous avons ici affaire à un album de hip-hop traitant du sujet pas forcément original de la vie d'un gang et de ses conséquences plus ou moins directes.

La musique développée compense ce manque d'originalité thématique grâce à un indéniable savoir-faire et une fraîcheur sonique bienvenue, avec un hip-hop de première main métissé de soul, jazz, musiques du monde (formidable Lions orientalisant) et éthio-jazz.

Bref, dans une année hip-hop que certains spécialistes jugent moribonde, The Jungle me semble une fort jolie réussite qui a le mérite :

*d'évoquer, dès la première écoute (même à des oreilles très peu initiées comme les miennes) le meilleur de pointures telles que le Wu-Tang Clan ou Pete Rock

*d'inciter à la multi-écoute (j'en suis déjà presqu'à la dixième et je ne m'en lasse pas) en raison de sa très courte durée (35 minutes)

*de mettre en avant un formidable flow, celui de Reef the Lost Cauze.

Cet album est donc à ne pas rater si vous témoignez d'un minimum d'intérêt pour le H.I.P. - H.O.P. (Sidney, sors de ce corps ! ).

Je craque complètement à l'écoute de ces ...

*Philly cousins (avec Reef the Lost Cauze)

*No Redemption (avec Elucid)

... et je rends les armes devant ce Squeeze, extrait du Yoga at Home EP (ICI), publié fin 2009 :

Je souffre d'un affreux trou de mémoire ! Quelqu'un pourrait-il me dire quel morceau très célèbre sert de base à ce Squeeze ?

Le single Cannons​ / ​Philly Cousins  est en écoute libre ICI, chez nos bienfaiteurs de Bandcamp.

Par Thierry - Publié dans : HIP-HOP, (NU-)JAZZ, TRIP-HOP ... - Communauté : Jazz me If you Can
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Dimanche 11 juillet 7 11 /07 /Juil 00:37

null

Continuant mon exploration du monde du hip-hop, je découvre avec près d'un semestre de retard ce Sound Surroundings de The Q4, alias The QuadraphoniQuartet.

Sorti en janvier, cet album des producteurs hollandais est une très jolie réussite, limpide, parfaitement réalisée de la première à la dernière seconde et présentant un bel équilibre entre instrumentaux et morceaux chantés.

J'avouerai une préférence pour les instrumentaux.

Avantage non négligeable, grâce à des sonorités et des choix de production à la fois moderne et vintage, souvent très soul & jazzy d'esprit, il n'est nullement nécessaire d'être fan du genre pour l'apprécier à sa juste valeur.

Bref, Sound Surroundings est un très bon album crossover qui a tout pour me plaire (avec un énorme plus pour l'enchaînement Split Personality Pt II / Trouble With Me, et un léger bémol  pour le morceau Goin' Down feat. Terryman qui m'évoque immanquablement le Tom Jones de Sex Bomb) et m'inciter à poursuivre inlassablement mon voyage dans cet univers que je ne connais encore que très mal.

Vous trouverez 5 extraits de l'album sur MySpace.

Split Personality Pt II  : 

Trouble With Me : 

L'avis des Chroniques Electroniques.

Par Thierry - Publié dans : HIP-HOP, (NU-)JAZZ, TRIP-HOP ... - Communauté : Jazz me If you Can
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés