Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Présentation

CINEMA ET SERIES TV

Jeudi 10 février 4 10 /02 /Fév 17:29

Je n'avais plus versé ma petite larme pour une série TV depuis la fin de Six Feet Under.

Le manque est comblé depuis une petite heure, depuis les dernières minutes de l'ultime épisode de Friday Night Lights.

Pas très adulte ?

Peut-être ...

J'ai quand même vécu 5 saisons (ramassées sur un peu plus de 2 ans) avec cette formidable galerie de personnages "smaller than fiction", "truer than life" (je ne sais pas comment l'exprimer simplement en français sans tourner autour du pot). 

Tentez l'expérience (en VO, s'il vous plait) et vous verrez que ce n'est pas rien.

A LIRE, le portait de l'un des plus beaux anti-héros de la TV de ces dernières années , celui du coach Eric Taylor (par Thomas).

A ceux qui n'aiment pas le sport en général, et le foot américain en particulier : FNL ce n'est pas que le foot U.S. (même s'il est très présent [surtout dans la 1ère saison]), c'est un hymne aux plus belles valeurs de la vie, sans sentimentalisme ni américanisation exacerbés. Et ce, malgré le "Texas forever" récurrent de Tim Riggins.

So long, friends ...

Le Monde des Séries 

Par Thierry - Publié dans : CINEMA ET SERIES TV
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Samedi 31 juillet 6 31 /07 /Juil 00:00

null

Par le plus grand des hasards, en début de semaine, alors que je me promenais sur ce site, je trouvais une publication sur le 8ème épisode de The Good Guys, nouvelle série de Matt Nix (créateur de Burn Notice) développée pour la Fox et qui m'avait jusqu'alors échappée. 

Piquée à vif, ma curiosité m'incitait à me rendre immédiatement sur IMDB, la bible-coopérative du cinéma / séries TV des US of A.

Sur les photos de l'article, je reconnus immédiatement, en dépit d'un conséquent supplément pileux, Bradley Whitford, le génial Josh Lyman de The West Wing (A la Maison Blanche).

Il ne m'en fallut pas plus pour me procurer un épisode de The Good Guys, puis deux, puis trois, ...

Je me suis finalement enfilé les 7 épisodes disponibles sur 3 soirées (et j'attends les sous-titres du huitième ).

Plaisir immédiat et régressif, The Good Guys est une parodie des films et des séries policières de la fin des années 1970s / années 1980s (on a même droit à des "flashbacks" et images "au ralenti" avec écrits en gros des indicateurs temporels du genre 72 heures auparavant, 8 secondes plus tôt, ...) dont les héros étaient une paire de "buddy cops" plutôt mal assortis. Les plus fameux étant très probablement Starsky & Hutch pour la TV et Riggs & Murtaugh (Lethal Weapon [L' Arme Fatale]) pour le cinéma.

Ici, dans The Good Guys, rien de sérieux. Tout est au contraire prévu pour faire plonger le téléspectateur dans un univers parallèle (pas tant que ça, en fait ...) au nôtre où le héros Dan Stark incarné par Bradley Whitford est un détective très beauf de la Police de Dallas qui réfléchit police comme s'il vivait toujours dans l'univers télévisuel de 1980 et qui est, entre autres tares, obsédé par les femmes de tout âge, amoureux de sa voiture, immature, alcoolique, ..., et fort précautionneux de sa moustache (parce que les femmes, elles aiment ça !).

La légende de la moustache : 

Il aurait dû avoir perdu sa place il y a fort longtemps, mais bon, il a quand même sauvé le fils du Gouverneur il y a 25 ans, ça aide !

Son partenaire, Jack Bailey (joué par Colin Hanks, fils de Tom) est, quant à lui, un flic (mala)droit qui doit à ses maladresses de se voir assigné aux petites enquêtes et de chaperonner Dan Stark.

Heureusement, l'instinct (!) ou les obsessions diverses et variées de ce dernier permettent à ces petites investigations de se transformer régulièrement en affaires beaucoup plus importantes.

Comme vous vous en doutez, l'enquête n'est ici que prétexte à  gags, situations et dialogues savoureux pas toujours très fins, même si, à la fin, nos deux (anti-)héros parviennent néanmoins à retomber sur leurs pieds et à "bust some punks".

J'apprécie énormément cette série et son premier degré.

Il s'agit donc là d'un véritable plaisir coupable parfaitement assumé, essentiellement pour son duo d'acteurs (formidables en Version Originale, je n'ose même pas imaginer quel travestissement donnera le doublage français si The Good Guys est un jour diffusée chez nous), et toutes les mauvaises autres raisons expliquées ci-dessus.

Je ne suis néanmoins pas certain que cette série puisse vivre sur plusieurs années sans perdre de son charme.

Mais peu m'importe, j'ai décidé de laisser ce questionnement au vestiaire et de profiter ainsi au maximum des aventures de Jack & Dan (moqués en Jack & Diane [gros succès de John Cougar Mellencamp (vidéo) aux USA en 1982] par leurs collègues qui récoltent les enquêtes plus sérieuses).

Bref, qu'il est bon parfois de rire (très) gras sans en attendre davantage ! 

 

Un autre article sur Le Monde des Séries.

Par Thierry - Publié dans : CINEMA ET SERIES TV
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 21 avril 3 21 /04 /Avr 00:00

null

En amoureux de la musique de la Nouvelle-Orléans, je me suis précipité sur (et ai adoré) le premier épisode de Treme, la nouvelle série (20 épisodes sont prévus pour 2010 et 2011) de David Simon, créateur de The Wire (Sur Ecoute) et The Corner, deux des plus grandes réussites télévisuelles de la dernière décennie.

Comme vous vous en doutez, Treme est diffusée sur ... HBO.

Le sujet en est le quotidien des habitants de la Nouvelle-Orléans qui essaient de reconstruire leur ville trois mois après le passage de Katrina. La Nouvelle-Orléans étant l'un des berceaux du jazz, tout s'y passe bien évidemment en musique.

null

Quel bonheur d'y retrouver nos deux compères de The Wire, Wendell "Bunk" Pierce et Clarke "Lester" Peters, respectivement ici joueur de trombone dans un brass band et tenancier d'un café / restaurant (pour l'instant complètement dévasté) !

null

Notons également la présence au générique de John Goodman, Steve Zahn et d'Elvis Costello (dans un rôle au minimum syndical).

Je n'attends qu'une chose : le deuxième épisode ... 

"Making of" :  

Générique :  

Tout cela m'a donné envie de ré-écouter The Hypnotic Brass Band, tiens ...

null

(Note à moi-même, idée d'article pour très bientôt)

... ainsi que Dave Bartholomew, Dr John, Professor Longhair, Allen Toussaint, ...

La nuit va être courte !

Par Thierry - Publié dans : CINEMA ET SERIES TV - Communauté : Jazz me If you Can
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Mercredi 30 décembre 3 30 /12 /Déc 22:56

4 films récents (2008-2010) et éminemment sympathiques pour vos soirées vidéo, au cinéma ou ailleurs, tout simplement.
Et en VO, s'il vous plait !


(Clint Eastwood)







Par Thierry - Publié dans : CINEMA ET SERIES TV
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Vendredi 16 octobre 5 16 /10 /Oct 08:09

Entourage, qui traite du cinéma et de la TV à Hollywood,  est tout simplement l'une de mes séries préférées des années 2000.

Sa sixième saison vient de s'achever aux Etats-Unis. Un pur régal !




Pour plus d'infos :

HBO

IMDB











Et bon anniversaire à Dominic West (The Wire / Sur écoute) qui fête son grand 4.

Par Thierry - Publié dans : CINEMA ET SERIES TV
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 3 septembre 4 03 /09 /Sep 00:03



Le Kid de Cincinnati est l'un de ces films que je ne peux m'empêcher de regarder une fois tous les deux ans en moyenne et ce, en dépit d'une conclusion inoubliable qui implique des re-visionnages sans véritable surprise.

Tel fut le cas hier soir. Pour la première fois en version originale, grâce à des soldes fnaquiennes au cours desquelles j'ai également trouvé de fantastiques coffrets collectors de Charlie Chaplin (The kid / Les lumières de la ville / Le cirque / Les feux de la rampe) et bien d'autres petites merveilles encore (pour la modique somme de 5 euros l'unité) que je ne manquerai pas de visionner, ou re-visionner pour certains, dans les jours et semaines à venir.

Fin de la parenthèse.

Après son premier visionnage, l'intérêt du Kid de Cincinnati ne réside donc plus dans sa conclusion mais dans sa réalisation (Norman Jewison s'est retrouvé aux commandes après le renvoi de Sam Peckinpah), son interprétation (Steve McQueen, l'éternel second rôle Edward G. Robinson, Karl Malden, Rip Torn et même les deux "musiciens" Cab Calloway et Ann-Margret), son scénario, sa musique (la partition est de  Lalo Schifrin et le générique de fin est interprété par l'immense Ray Charles) et la tension inhérente à la partie de poker finale magnifiquement retranscrite à l'écran (un verre de bourbon est obligatoire pour les 25 dernières minutes du film).

Autant d'ingrédients de haute volée et diablement efficaces qui permettent à ce film de traverser les époques sans heurt et lui conférent le statut de pur classique.

Je ne m'en lasse pas.

The Cincinnati Kid (version instrumentale)



The Cincinnati Kid (version chantée par Ray Charles)


New Orleans Procession



La bande-annonce :



IMDB

Wikipédia (français)

Par Thierry - Publié dans : CINEMA ET SERIES TV
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 27 juillet 7 27 /07 /Juil 23:20


Biographie, Filmographie, ... : Wikipédia

Publié dans : CINEMA ET SERIES TV
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Dimanche 25 mai 7 25 /05 /Mai 00:19

Série TV, USA, 1982-1993



Une petite pause dans nos explorations musicales en ce dimanche matin pour nous plonger dans l'une des séries TV les plus drôles et attachantes des années 80, et rendre hommage à l'une de ses figures les plus emblématiques, Nicholas Colasanto, alias le "coach" Ernie Pantusso.

J'ai découvert CHEERS il y a un peu moins de trois mois grâce à une promotion internet pour leurs abonnés sur le site de la F***. Renseignements pris sur IMDB, je décidais de tenter l'expérience et commandais les quatre premières saisons de cette série, en essayant d'oublier mes craintes quant aux sitcoms calivrées années 80 avec leurs rires en boîtes pré-enregistrés.

Bien m'en prit, j'ai immédiatement été conquis par toute la bande de joyeux drilles peuplant le quotidien de la vie du Cheers, café-pub de Boston.
Pour plus d'informations, cliquez ... lien IMDB

Je suis arrivé au quatrième DVD de la troisième saison.
Le coach, Ernie Pantusso, l'un des personnages les plus attachants de l'équipe vient de mourir ...



Triste réalité puisque sa mort à l'âge de 61 ans (février 1985), enfin celle du vrai Nicholas Colasanto, également connu pour avoir entre autres réalisé quelques épisodes de Columbo, a été intégré dans le scénario de la série. 

Merci, coach, pour ce rire communicatif.



Le coach est mort, vive le coach !

Par Thierry - Publié dans : CINEMA ET SERIES TV
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 28 mai 1 28 /05 /Mai 11:44

Les trois séries que je suis en train de, ou que je m'apprête à visionner. Comme le faisait remarquer G.T. il y a quelques semaines, bien écrites, bien interprétées (par des acteurs qui ont pourtant beaucoup de mal à faire carrière au grand écran), et surtout réalisées de manière ultra efficaces, il y a de plus en plus de séries TV qui n'ont plus rien à envier à leur "grand frère" cinéma. 

Mais France, rassure-toi, avec des productions telles que David Nolande, Julie Lescaut ou Joséphine Ange Gardien, ton pauvre cinéma (il y a bien sûr des exceptions) a encore de beaux jours devant lui.
Vu les qualités scénaristique et d'interprétation de David Nolande (je n'ai pas dépassé le deuxième épisode tellement c'était indigeste), je n'ose même pas  imaginer ce que pourrait donner un projet type Heroes à la française.
Et les savants de ReGenesis, quels acteurs français pour interpréter crédiblement leurs homologues ?
J'ai droit à un joker !? Tant mieux ...

Quant à Jack Bauer ..., qui, à part Christophe Lambert !? 

HEROES :

Partout dans le monde, un certain nombre d'individus en apparence ordinaire se révèle doté de capacités "hors du commun" : la régénération cellulaire, la téléportation, la télépathie... Ils ne savent pas ce qui leur arrive, ni les répercussions que tout cela pourrait avoir. Ils ignorent encore qu'ils font partie d'une évolution qui va changer le monde à jamais ! 








RE-GENESIS :


La NorBAC est une organisation transnationale fondée pour enquêter sur les avancées de la biotechnologie. Le Dr David Sandström, l'un des meilleurs biologistes moléculaires au monde, y dirige le laboratoire au siège localisé à Toronto au Canada. De la bactérie mangeuse de plastique aux moustiques génétiquement modifiés, Sandström et son équipe se penchent sur les progrès douteux en matière de biotechnologie, avec en toile de fond des enjeux financiers et politiques impliquant des terroristes, des gouvernements et des multinationales pharmaceutiques. 

(générique)




24 HEURES CHRONO (Saison 6)

Le territoire américain est assigié depuis 11 jours par de nombreuses attaques qui ont causé plus 900 morts dans 10 villes différentes. Une nouvelle bombe fait 23 victimes de plus à Los Angeles. Les mililtants islamiques apparaissent comme les premiers suspects, avec en tête un certain Hamri Al-Assad. Wayne Palmer, qui a prêté serment à la Maison Blanche 3 mois auparavant, a négocié à prix fort la libération de Jack Bauer avec le gouvernement chinois. Le Président compte utiliser l'ex-agent de la CAT comme monnaie d'échange contre des informations permettant de localiser le terroriste soupçonné d'être derrière tous ces massacres. De retour au pays après 20 mois de détention, Bauer doit être remis entre les mains d'Abu Fayed. Ce dernier, déterminé à venger la mort de son frère, veut plus que tout voir Jack mort...


(bande-annonce)




(teaser)





Et voici (enfin ...) une troisième fournée de petites perles baueriennes.

1) Jack Bauer n'a pas de firewall sur son PC. Il a un Bauerwall. C'est juste une image JPEG de Jack Bauer. Aucun virus ne s'en est pris au PC de Jack Bauer, jamais. 

2) Jack Bauer n'a pas besoin de manger, de boire ou d'aller aux toilettes, parce que ses organes sont effrayés à l'idée de le mettre en colère. 

3) Jack Bauer est capable d'éliminer la grippe aviaire en jouant au tir au canard. 

4) Kim Bauer était un accident. Pas même une pillule ne peut stopper Jack Bauer. 

5) C'est un fait connu que lorsque le Times Magazine déclare "L'Homme de l'année*", il y a une petite ligne en bas de la couverture qui dit "*après Jack Bauer". 

6) Une fois la ville de Los Angeles a nommé une rue "Jack Bauer" pour le remercier d'avoir si souvent sauvé la ville. Ils ont dû renommer la rue après s'être rendus compte que les gens mourraient en essayant de traverser la rue. Personne ne passe sur Jack Bauer et en ressort vivant. 

7) Quand Jack Bauer pisse face au vent, le vent change de direction. 

8) Jack Bauer peut diviser par zéro et connait les 4 derniers chiffres de Pi. 

9) Si Jack Bauer était le Seigneur des Anneaux, le film n'aurait pas été aussi long... 

10) La raison pour laquelle les terroristes ont attaqué New-York est parce que Jack Bauer était à Los Angeles.

24 heures chrono - Animation , épisode 3

Publié dans : CINEMA ET SERIES TV
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Samedi 5 mai 6 05 /05 /Mai 12:37

Deuxième volée de phrases labellisées Jack Bauer.

1) Quand quelqu'un lui demande comment s'est passée sa journée, Jack Bauer répond "précédement, dans 24..."

2) Quand Kim Bauer a perdu sa virginité, Jack l'a retrouvée et l'a remise en place.

3) Jack Bauer ne prend pas d'empreintes digitales, il emporte les doigts. 

4) Quand Google ne trouve pas quelque chose, il demande de l'aide à Jack Bauer.

5) Jack Bauer est capable de laisser un message avant le bip sonore.

6) La vérité peut blesser, mais pas blesser autant que Jack Bauer.

7) Jack Bauer fait pleurer les oignons.

8) Quand Jack Bauer se fait piquer par un serpent à sonnette, le serpent meurt.

9) Jack Bauer a terminé L'histoire sans fin.

10) Jack Bauer était la seule personne cachée dans le Cheval de Troie.

24 heures chrono - Animation , épisode 2

Par Thierry - Publié dans : CINEMA ET SERIES TV
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés